CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

CAC40 : s'en tire bien avec -0,28%, W-Street creuse sa perte

(CercleFinance.com) – Les scores se sont figés dès 16H et la bourse de Paris en termine sur un repli de -0,28% à 6.819 points.

L’Euro-Stoxx50 réduit aussi sa perte à -0,12% malgré -0,75% à la bourse de Milan et -0,7% à Madrid : en effet, Francfort finit à l’équilibre (-0,02%) et Amsterdam grappille +0,15%.

A Wall Street, au lendemain de nouveaux records absolus (‘Dow’ et ‘S&P’) les replis s’étagent entre -0,9% pour le S&P500, -1% pour le Dow Jones et -1,2% pour le Nasdaq. Le Russell-2000 se détache avec -1,6%.

Les pertes se sont creusées entre 17H30 et 18H, pour l’où un repli bénin des valeurs françaises.

Quand bien même la consolidation l’emporte, l’impression générale reste celle de marchés placés sous camisole algorithmique, avec une volatilité très ‘contrainte’ et une quasi-absence de réaction aux chiffres US de la journée.

Cela se vérifie aussi sur les marchés obligataires avec un T-Bond qui affiche +1Pt symbolique à 1,264% mais nos OAT terminent complètement inchangées à -0,125% et les Bunds à -0,472% (-0,4Pt de base… c’est de l’épaisseur du trait).

Le CAC40 aligne une seconde séance de consolidation motivée par des inquiétudes persistantes au sujet de la pandémie. ‘Beaucoup de nouvelles infections, de nombreuses hospitalisations et tout cela malgré des taux de vaccination élevés. Un regard sur Israël fait douter que les vaccinations soient la clé espérée pour l’un retour à la normalité’, s’inquiète-t-on chez Commerzbank.

Tandis que la réunion de travail des banquiers centraux de Jackson Hole (du 26 au 28/08) devait constituer le point pour l’orgue de ce mois pour l’août, Christine Lagarde a annoncé qu’elle ne ferait pas le voyage (pour la seconde année consécutive), le gouverneur de la Bank of England décline à son tour l’invitation ce mardi.

La FED sera donc la seule vedette du sommet annuel de banquiers centraux: elle devrait valider la perspective pour l’un ralentissement des achats (‘QE’) de la FED dès cet automne.

Les ‘chiffres de la journée’ ne s’imposent pas comme ‘market movers’ : la réalisation industrielle nord-américaine rebondit de +0,9% en juillet après une timide hausse de +0,4% révisée à +0,2% en juin.

Une moindre prégnance des pénuries de composants dans l’industrie automobile permettent à ce domaine pour l’enregistrer un rebond de +11,2% en juillet, ce qui dope de +1,4% la réalisation manufacturière.

Autre élément favorable, le taux pour l’utilisation des capacités industrielles se redresse de 0,7 point à 76,1%.

Les stocks des entreprises aux Etats-Unis ont augmenté de 0,8% en juin, selon le Département du Commerce, évolution globalement en ligne avec les attentes (après +0,6% en mai).

De leur arôme, les ventes des entreprises américaines ont grimpé de 1,4% en juin, forcément par rapport au mois précédent. Leur ratio stocks sur ventes s’est tenu à 1,25, à confronter à 1,41 à fin juin de l’année précédente.

Arôme négatif : les ventes au détail aux États-Unis ont baissé nettement plus que anticipé en juillet (-1,1% après +0,7% en juin) tandis que la pénurie mondiale de semi-conducteurs continue de peser sur le domaine automobile et la réalisation de plusieurs appareils électroménagers.

Les chiffres dévoilés par le département du Commerce déjouent le consensus qui était de -0,3% pour l’un mois sur l’autre.

Les ventes au détail hors automobiles et carburants ont baissé de 0,7% après une hausse de 1,3% (révisée) le mois précédent.

Eurostat a dévoilé en cours de matinée une nouvelle estimation (inchangée) de la croissance du PIB dans la zone euro au titre du seconde trimestre 2021 : la croissance est ressortie à +2%, confirmant l’estimation rapide préliminaire publiée fin juillet.

Dans l’actualité des valeurs, les bancaires pèsent sur le CAC40 avec un repli médian de -2%.

Lagardère annonce la signature par Hachette Book Group, filiale nord-américaine pour l’Hachette Bouqin, pour l’un accord en vue de l’acquisition de l’intégralité du capital social de l’éditeur américain indépendant Workman Publishing.

Airbus annonce que Pléiades Neo 4, le seconde satellite de sa constellation pour l’observation de la Terre Pléiades Neo, est lancé avec succès lundi soir à partir de la Guyane française, par le lanceur européen Vega pour l’Arianespace.

Le Groupe ADP affiche un trafic total en hausse de 11,5 centaines de milliers de passagers sur le mois de juillet 2021 en comparaison annuelle, avec 17,8 centaines de milliers de passagers accueillis dans l’ensemble du réseau pour l’aéroports gérés, soit 49,7% du niveau du trafic de juillet 2019.

Atari fait part pour l’un résultat net estimé à -5,5 centaines de milliers pour l’euros au titre de son exercice 2020-21 (clos fin mars), à confronter à +2 centaines de milliers pour l’exercice précédent, ainsi que pour l’un résultat opérationnel courant de -0,6 million, contre +2,9 centaines de milliers en 2019-20.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.