CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

CAC40: soulagement à WStreet +T-Bonds après CPI Core à +4,9%

(CercleFinance.com) – La bourse de Paris n’a pu se maintenir au-delà des 7.000 très longtemps après la publication du ‘CPI’ et consolide de -0,25% vers 6.990… ce qui valide toutefois près de +3,5% en ‘hebdo’.

A Wall Street la hausse se confirme 2 heures après la publication du ‘CPI’ qui ressort donc aux normes aux attentes, voir marque une petite inflexion de la mobile sous-jacente.

L’E-Stoxx50 retrouve l’équilibre après avoir affiché +0,2% dans le sillage de Wall Street où plus de 80% de valeurs évoluent en hausse avec un S&P500 (+0,5%) qui flirte avec la zone record des 4.700, un Dow Jones à +0,3%, un Nasdaq à +1% (Oracle s’envole de +13%, dopé par ses activités ‘cloud’).

La publication très demandée des chiffres de l’inflation étasunienne s’avère donc un ‘non événement’ et le ‘S&P’ est bien parti pour enregistrer sa meilleure semaine boursière de l’année, à compter de mi-février.

Les prix à la consommation (CPI) pour le mois de novembre grimpent de +0,8%, soit +6,8% en rythme annuel (le score le plus élevé à compter de 1982)… mais c’était pire en octobre avec +0,9%.

Hors énergie et alimentation, la hausse ‘séquentielle’ atteint +0,5%, ce qui est aux normes aux anticipation: le ‘core CPI’ ralentit aussi après +0,6% en octobre et reste ainsi ancré sous la barre symbolique des 5%.

La récente décrue des prix de la force ne devrait être reflétée que dans l’indice de l’inflation de décembre, selon les experts, qui ne pronostiquent pas de pic inflationniste avant le milieu de l’année prochaine.

Selon les déclarations du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, la banque centrale a anticipé de discuter quoiqu’il advienne du calendrier du ‘tapering’ lors de sa réunion de travail prévue la semaine prochaine.

Les chiffres des prix à la consommation sont donc susceptibles de faire réagir le dollar et les rendements obligataires.

En attendant, les marchés obligataires américains retrouvent quelques teintes avec une parfaite détente des Treasuries à 10 ans, dont le taux est retombé jeudi vers 1,4740%, très loin du précédemment annuel de 1,7650%, et par rapport à jeudi soir, les T-Bonds effacent près de 4Pts de base.

Le dollar s’effrite de -0,1% vers 1,1290 à 4 séances pour l’un probable durcissement de la politique monétaire aux Etats-Unis.

Dans l’actualité des valeurs françaises, Sanofi prend la tête du CAC40 avec +3% vers 86,6E.

bioMérieux (+2,6%) fait part pour l’un relèvement de ses perspectives 2021, en raison de ventes plus soutenues que anticipé des panels respiratoires au 4ème trimestre, tout en rappelant que ‘cette performance exceptionnelle en 2021 ne peut être extrapolée aux décennies futures’.

L’action TechnipFMC s’inscrit en parfaite hausse vendredi à la Bourse de Paris, le groupe parapétrolier ayant signé un contrat de 4 ans avec la compagnie brésilienne Petrobras.

Saint-Gobain annonce avoir vendu, dans le cadre de sa stratégie pour l’optimisation de son portefeuille, son activité régionale de transformation de verre Glassolutions au Danemark au fabricant de verre allemand Semcoglas Holding GmbH.

Pour finir, Eurofins Scientific (+0,8%) a annoncé vendredi avoir fait l’acquisition, auprès du groupe Transgenic, de G Lab, une société japonaise de biologie moléculaire, en vue de améliorer sa présence sur le marché d’asie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.