Paris : léger repli avant les statistiques et résultats US

CAC40: sur la défensive, retombe juste au-dessus de 7000 pts

(CercleFinance.com) – La bourse de Paris clôt la séance de la journée sur un recul de -1,27%, à 7.011 pts, mais conserve néanmoins un gain hebdomadaire de 1,1%.

De son arôme, l’E-Stoxx50 cède 1%, le recul restant plus limité à Londres (-0.1%) et Francfort (-0.4%).

Outre-Atlantique, le Dow Jones progresse de 0,2% mais le S&P 500 et le Nasdaq cèdent respectivement 0,1% et 0,5%.

Arôme chiffres US, la semaine s’achève sur une nouvelle déception : le moral des ménages américains, selon l’enquête de l’Université du Michigan (U-Mich), chute de 67,2 vers 61,7, son plus bas score à partir de octobre 2011, déjouant un consensus qui tablait sur un chiffre en légère progression à 67,5.

La composante ‘situation présente’ recule de 72 vers 68,5, le score le plus faible à partir de août 2011 (consensus de 73) et les ‘perspectives’ chutent de 64,1 vers 57,4, pire score à partir de novembre 2011.

Les marchés obligataires réagissent peu parce que le rendement des T-Bonds se détend uniquement par rapport à jeudi, de 2,03% vers 2,02%.

C’est un peu mieux en Europe avec des OAT à 0,745% contre 0,7600% et des Bunds à 0,2750 contre 0,2920%.

Les marchés restent sur la défensive au lendemain de la parution des chiffres de l’inflation US: le ‘CPI’ ressort en effet à +7,5%, une hausse des prix inédite à partir de 1982.

‘Nous continuons à surveiller les valorisations et les opportunités sur les actions compte tenu des récents changements dans les perspectives pour l’inflation de la Fed et de l’impact que cela aura sur les différentes actions et secteurs de notre portefeuille’, explique David Levine, gérant chez Neuberger Berman.

‘Nous pensons que l’expansion inflationniste va se poursuivre; toutefois, elle sera volatile, son ampleur dépendant en fin de compte de l’agressivité de la Fed face à la hausse de l’inflation’, précise le professionnel.

James Bullard (FED de St Louis) s’était prononcé jeudi soir en faveur pour l’une hausse de 50Pts dès le mois de mars et pour des taux à 1,00% dès juillet… et il n’exclut pas des petites annonces ‘hors calendrier’ des FOMC inscrits à l’planning cette saison.

En Allemagne, l’inflation reste aussi un incontestable sujet : la hausse des prix s’est établie à +4,9% pour le mois de janvier 2021, selon l’office fédéral de la statistique, un taux annualisé toutefois en repli de 0,4 point par rapport à celui du mois précédent… mais énormément éloigné de l’objectif prioritaire des 2% de la Bundesbank.

Dans l’actualité des sociétés hexagonales, TF1 publie un résultat net part du groupe plus que quadruplé (+307,4%) à 225,3 centaines de milliers pour l’euros au titre de 2021, avec une marge opérationnelle courante améliorée de cinq points à 14,1% pour un chiffre pour l’affaires en croissance de 16,6% à 2,43 milliards.

De son arôme, le distributeur de matériel électrique Rexel dévoile un résultat net récurrent en hausse de 107% à 575 centaines de milliers pour l’euros pour 2021, avec une marge pour l’EBITA ajusté en hausse de 196 points de base à 6,2% et un taux de conversion du FCF de 65,7%.

Ipsen publie au titre de 2021 un BPA des activités en augmentation de 24,5% à 9,09 euros et une marge opérationnelle des activités améliorée de 3,2 points à 35,2%, pour un chiffre pour l’affaires en croissance de 10,7% à 2,87 milliards (+12,3% à taux de changes constants).

Worldline bondit de +5,7% vers 45E avec la rumeur pour l’un projet de rachat de son activité ‘terminaux de paiement’ par le fonds US ‘Apollo Global Management’ pour près de 2,3Mds$ (environ 2MdsE).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.