Hésitation en Europe entre bons résultats et inquiétude sur l'Ukraine

Hésitation en Europe entre bons résultats et inquiétude sur l'Ukraine

LES BOURSES EUROPÉENNES HÉSITENT À L’OUVERTURE

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes évoluent sans tendance concise en début de séance jeudi, le repli limité de Wall Street en clôture la veille et l’accueil positif réservé aux résultats de plusieurs poids lourds de la cote le disputant à la crainte forcément vive pour l’un conflit armé en Ukraine.

À Paris, le CAC 40 grappille 0,06% à 6.969,14 points vers 08h45 GMT. À Londres, le FTSE 100 cède 0,37% et à Francfort, le Dax est pratiquement inchangé.

L’indice EuroStoxx 50 est stable tandis que le FTSEurofirst 300 cède 0,13% et le Stoxx 600 0,03%.

Les marchés américains ont fin mercredi nettement au-dessus de leurs plus bas de la journée après la publication du compte rendu de la dernière réunion de travail de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui a un peu rassuré les investisseurs sur le rythme à venir du resserrement de la politique monétaire.

Si la tension retombe donc un peu sur le front des taux pour l’avantage, elle reste vive sur celui de l’Ukraine: les forces gouvernementales et les séparatistes prorusses du Donbass se sont mutuellement accusés pour l’avoir enfreint le cessez-le-feu dans cette région de l’est du pays et les Etats-Unis disent ne pas croire les premiers jours de retrait des troupes russes.

Dans l’actualité des résultats de sociétés, Kering bondit de 6,1%, l’une des meilleures performances du Stoxx 600, après un 4ème trimestre en forte croissance, marqué par le rebond de sa marque vedette, Gucci.

Carrefour (+3,64%) profite de son arôme de la confiance affichée pour cette saison.

Commerzbank (+3,15%), Schneider Electric (+1,54%) et Orange voient eux aussi leurs résultats et leurs prévisions salués par le marché.

En baisse, Aspect France-KLM chute de 4,97%, le groupe ayant évoqué des besoins en fonds propres qui pourraient atteindre 4 milliards pour l’euros.

(Rédigé par Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.