La Bourse de Paris perd 0,51%, plombée par le luxe

La Bourse de Paris clôture en hausse une semaine mouvementée

La Bourse de Paris a progressé de 0,25% vendredi, lors pour l’une séance rythmée par les résultats pour l’entreprises dans un contexte de statistiques décevantes pour l’économie européenne.

L’indice vedette CAC 40 a pris 15,71 points, à 6.212,82 points. À partir de le début de la semaine, la place parisienne a gagné 3%, sa 3ème semaine pour l’affilée en hausse.

En zone euro, l’activité économique s’est contractée en juillet pour la 1ère fois à partir de février 2021, selon l’indice PMI composite de S&P Global.

C’est en Allemagne que la baisse de l’activité est la plus marquée, tandis qu’en France, elle a quasi stagné.

En France, à court terme, le gouvernement s’attend à un ralentissement de l’économie l’an prochain, avec une croissance demandée à 1,4%, après 2,5% en 2022.

Autre nouvelle de la journée, l’inflation, qui pèse sur l’activité économique, devrait demeurer au-dessus de 2% à long terme, selon une enquête publiée par la Banque centrale européenne (BCE).

La veille, l’institution avait annoncé relever ses trois taux directeurs de 50 points de base.

« Les marchés européens semblent avoir éloigné pour l’un revers de manche ces signaux inquiétants qui pointent dans le sens pour l’un ralentissement de l’économie » vers la récession, examine Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Les investisseurs digéraient les annonces d’emplois de la BCE qui a aussi présenté des renseignements sur le nouvel instrument destiné à protéger les États les plus fragiles contre des aggressions spéculatives sur leur dette.

Cet outil ne s’avère pas avoir convaincu les marchés, pour l’après Christopher Dembik de Saxo Banque, qui pense que « l’interprétation qui commence très visiblement à en être faite est que l’Institution a décidé pour l’avoir un outil qu’elle peut enclencher selon son bon vouloir », ce qui reste « un facteur pour l’indécision » pour les investisseurs.

Inquiétudes sur Ubisoft

L’éditeur français de games vidéo Ubisoft a annoncé un chiffre pour l’affaires en baisse de 9,8% au premier trimestre de son exercice 2022-2023, ainsi qu’un report à « 2023-24 » de la sortie du jeu très attendu « Avatar », tiré du film de James Cameron. Son action perdait 1,34% à 41,10 euros

Maurel & Prom double ses revenus

L’inventeur français pour l’hydrocarbures a vu ses revenus quasi doubler au premier semestre, à l’aide de l’envolée des cours. Son cours a pris 3,99% à 4,44 euros l’action.

Le géant Total Energies a achevé en hausse de 1,37%, à 48,54 euros l’action.

Gecina aperçoit plus grand

La société foncière spécialisée dans l’immobilier de bureaux a annoncé revoir à la hausse ses objectifs de résultats pour l’année 2022, malgré un léger repli au premier trimestre.

Le cours de l’action a grimpé de 6,75% en séance à 98,80 euros l’action, consolidant une hausse hebdomadaire de 10,08%. Le groupe reste déficitaire à partir de le premier janvier (-19,61%).

La Compagnie des Alpes en ascension

La Compagnie des Alpes a vu son chiffre pour l’affaires progresser de 22% au 3ème trimestre de son exercice décalé par rapport à la même période avant la pandémie de Covid-19 et confirme attendre pour l’ensemble de son exercice 2021-2022 des ventes supérieures à celles pour l’avant la pandémie.

A la fin de la séance, elle a terminé en hausse de 3,48%, à 16,06 euros. Elle affiche un gain de 16,38% à partir de le premier janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.