La Bourse de Paris perd 0,51%, plombée par le luxe

La Bourse de Paris prête à rebondir

La Bourse de Paris devrait rebondir mardi, après deux séances de forte baisse, provoquée par les craintes pour l’un ralentissement de la croissance dû à un un resserrement monétaire des banques centrales et au Covid-19.

Le contrat à terme de l’indice vedette CAC 40 montait de 1,38% une quarantaine de minutes avant l’ouverture de la séance. Les deux dernières journées, il avait reculé pour l’environ 2%.

Les marchés européens et asiatiques devraient connaître ce mardi « un répit après deux jours de fortes pertes, provoquées par les inquiétudes concernant l’économie chinoise et le calendrier de resserrement monétaire des banques centrales », anticipe Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

A Pékin, le nombre de nouveaux cas augmente et les autorités organisent un dépistage massif de 22 centaines de milliers pour l’habitants afin pour l’isoler au plus vite les personnes infectées.Quand bien même les autorités n’ont pas évoqué la possibilité pour l’un confinement, l’exemple de Shanghai effraie nombre de Pékinois.

Tandis que plusieurs pays ont abandonné la politique du null Covid, la Chine persiste car « il peut s’agir de la moins mauvaise option étant offert la vulnérabilité de son système de santé face à l’augmentation des cas, ce qui signifie que nous pourrions assister à des confinements dans toute la ville durant des semaines », explique Michael Hewson.

Les mesures de restriction déjà en place perturbent les chaînes pour l’approvisionnement mondiales et l’activité de tout le pays.

Sur le plan monétaire, les investisseurs ont digéré durant plusieurs jours les propos du directeur de banque centrale nord-américaine, la Fed, Jerome Powell qui envisage une hausse pour l’un demi-point de pourcentage des taux directeurs de l’institution en mai.

Les résultats pour l’entreprises pourraient donner un petit coup de pouce aux marchés actions, comme cela est le cas à Wall Street lundi, où les indices ont ouvert en baisse avant de rebondir, tirés par le Nasdaq qui a pris 1,29%.

Les géants du numérique Alphabet et Microsoft publieront leurs résultats trimestriels mardi soir.

Valeurs à suivre

Orange: le géant français des télécoms Orange a enregistré un chiffre pour l’affaires en hausse de 0,7% sur un an, au premier trimestre 2022, à 10,58 milliards pour l’euros, tiré tout particulièrement par la zone Afrique et Moyen-Orient et les services de détail.

Faurecia: les ventes de l’équipementier automobile ont été dopées par l’assimilation en février de l’allemand Hella dans ses comptes, mais elles ont été affectées par la guerre en Ukraine et la résurgence du Covid en Chine, a annoncé le groupe Forvia, né de cette acquisition.

Valneva: le laboratoire franco-autrichien et Pfizer ont rapporté des résultats positifs sur les petits de 5 à 17 ans de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, dans le cadre de leur essai de Période 2.

SMCP: les ventes du groupe textile SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot et De Fursac) au premier trimestre 2022 ont dépassé leur niveau pour l’avant l’épidémie de Covid-19 à part en France, mais les restrictions sanitaires en Chine et à Hong-Kong ont eu un « impact significatif ».

Korian: le n° un européen des maisons de retraite a réalisé au premier trimestre un chiffre pour l’affaires de 1,0939 milliard pour l’euros, en hausse de 7,4%, en raison tout particulièrement de la mobile de l’activité dans ses cliniques, qui a retrouvé son « niveau pour l’avant-pandémie ».

jvi/jbo/cm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.