La Bourse de Paris perd 0,51%, plombée par le luxe

La Bourse de Paris rebondit de 1,48%, plus optimiste quant à Omicron

La semaine a débuté sur un franc rebond à la Bourse de Paris (+1,48%), où l’atmosphère s’est détendue un peu lundi à l’aide de un optimisme mesuré concernant le variant Omicron du Covid-19.

L’indice CAC 40 a rebondi nettement de 1,48% à 6.865,78 points. Vendredi, la cote parisienne avait perdu 0,44%, au terme pour l’une semaine en montagnes russes

Les premières observations du variant Omicron semblent rassurantes parce que le Dr Anthony Fauci, conseiller de la Maison-Blanche concernant la crise sanitaire, a estimé qu’à ce stade, il ne présenterait pas un haut degré de gravité.

“Cela a suffi à dissiper au minimum provisoirement les craintes pour l’une vague spécifique reliée à ce variant”, indique à l’AFP Daniel Larrouturou, gérant actions chez Dôm Finance.

En outre, malgré la hausse exponentielle des infections, le nombre de décès reste limité en Afrique du Sud, où le variant est détecté pour la 1ère fois fin novembre.

“Les marchés voient cet aspect positif”, même s’il faut attendre plus de données scientifiques pour mieux évaluer les risques, apporte M. Larrouturou.

Par conséquent, l’indice de volatilité, qui s’était rapproché de ses plus hauts annuels la semaine dernière, redescendait un peu, mais restait élevé en attendant les chiffres principaux de l’inflation étasunienne en fin de semaine.

Les investisseurs prendront connaissance mardi de la croissance économique au 3ème trimestre en zone euro et de l’indice ZEW du climat des affaires en Allemagne.

Le motoriste aéronautique Safran (+5,19 à 103,78 euros), via sa coentreprise CFM International détenue avec l’américain GE, a profité de la signature pour l’un contrat de 8,5 milliards de dollars -au prix catalogue- avec la compagnie aérienne Saudi Arabian, annoncée samedi.

Airbus (+4,35% à 102,84 euros) a pour sa part vendu 26 hélicoptères à la société saoudienne The Helicopter Company ainsi que 12 hélicoptères militaires Caracal aux Emirats.

Dassault Aviation a prolongé ses gains (+3,79% à 93 euros) à la continuité de la commande de 80 avions de combat Rafale par les Emirats arabes unis annoncée vendredi.

Le groupe français de matériaux Saint-Gobain (+1,73% à 58,84 euros) a conclu un accord pour racheter l’américain GCP Applied Nouveautés, spécialisé dans la chimie de l’habitation, pour un montant de 2 milliards pour l’euros.

L’action de la société Carmat a chuté de 7,44% à 22,40 euros. L’société française devrait savoir dans quelques jours, si elle peut reprendre les implantations de son coeur artificiel interrompues vendredi en raison pour l’un “soucis qualité”, a mentionné lundi son directeur général sur BFM Business.

pan/mdz/LyS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *