La Bourse de Paris perd 0,51%, plombée par le luxe

La Bourse de Paris termine un solide mois d'octobre au-dessus des 6.800 points

La Bourse de Paris a achevé en hausse de 0,38% vendredi et conclu le mois pour l’octobre sur un gain de 4,76%, les résultats des entreprises ayant effacé dans l’style des investisseurs les craintes sur l’inflation.

L’indice vedette CAC 40 a gagné 26,12 points à 6.830,34 points. Sur l’ensemble de la semaine, il a progressé de 1,44%. À partir de le 1er janvier, la Bourse a avancé de 23,04%.

La cote parisienne a évolué en parfaite baisse la majeure partie de la journée, mais est remontée à partir de l’ouverture de Wall Street.

“Les résultats pour l’Apple et pour l’Amazon jeudi soir ont déçu”, mais les indices américains n’ont pas réagi aussi mal que craint, note Mimoza Bogeska, co-gérante du fonds Monocle.

Si l’indice à forte coloration technologique Nasdaq reculait de 0,20% au moment de la clôture parisienne, l’indice vedette Dow Jones grignotait 0,07%.

A l’image pour l’une semaine chargée, les investisseurs ont pris connaissance vendredi de nombreux résultats. A Paris, la majorité ont encore été solides, pour l’EssilorLuxottica à Safran en passant par TF1, Aspect France-KLM, ou bien encore Ubisoft.

L’actualité macro-économique n’a pas été en reste: la croissance en zone euro a rencontré une nouvelle hausse robuste au 3ème trimestre, rapprochant les pays membres de la monnaie unique de leurs niveaux pour l’avant-pandémie.

Toutefois, la hausse plus forte qu’attendu de l’inflation en zone euro, en sept. à 4,1% sur un an, soit le rythme de hausse des prix le précédemment à compter de plus de 13 ans, a chamboulé le marché obligataire.

Les taux souverains européens sont nettement remontés, le haut niveau de l’inflation mettant un petit peu plus la pression sur la Banque centrale européenne pour durcir sa politique monétaire. Sa présidente Christine Lagarde avait répété jeudi que l’histoire pour l’une hausse des taux pour l’but directeurs en 2022 n’était pas envisagé.

Le taux allemand à 10 ans a gagné trois points de base, à -0,10%, tandis que le taux italien à la même échéance prenait quatorze points de base à 1,18%, son précédemment niveau à compter de juillet 2020. Le 10 ans français a pris sept points de base à 0,28%.

L’aérien solide

La réouverture des frontières et la reprise du trafic aérien pendant la période estivale ont fait bondir au 3ème trimestre les revenus du groupe français Safran, qui a gagné 1,72% à 116,04 euros. Aspect France-KLM (+3,12% à 4,07 euros) a aussi salué “une jolie saison estivale, qui lui a permis de réduire ses pertes.

Airbus a achevé en baisse de 1,25% mais reste en légère hausse sur la semaine à 110,60 euros, mais Aéroports de Paris a gagné 0,88% à 114,90 euros.

EssilorLuxottica, TFI et Ubisoft applaudis

Le géant mondial de l’optique EssilorLuxottica (+3,49% à 178,90 euros) a de nouveau relevé ses prévisions pour 2021, après des ventes en hausse au 3ème trimestre, supérieures à leur niveau pré-pandémie.

Le groupe de tv TF1 (+6,99% à 9,26 euros) a vu ses ventes progresser de 10% au 3ème trimestre et son bénéfice s’est maintenu malgré une hausse des coûts.

L’éditeur français de games vidéo Ubisoft a bondi de 3,88% à 45,23 euros. Il a présenté des revenus quasi stables au premier semestre de son exercice décalé 2021-2022 et a dépassé son objectif de “réservations nettes”, un indicateur identique aux ventes.

Valneva limite la casse

Le cours du laboratoire franco-autrichien Valneva est suspendu la majeure partie de la séance, dans la foulée de l’annonce pour l’une augmentation de capital, via l’émission de nouvelles actions. Le titre a achevé en baisse de 1,03% à 19,25 euros.

Worldline chute brutalement

Le spécialiste français des paiements électroniques Worldline a rencontré, de loin, la pire performance de la semaine du CAC 40, perdant 26,03% de sa valeur (3,58% vendredi), à 50,38 euros l’action, après des résultats décevants.

fs/vac/eb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.