Le S&P achève son pire mois de septembre depuis 2008

Le S&P achève son pire mois de septembre depuis 2008

Des traders à la Bourse de New York

par Stephen Culp

(Reuters) – Wall Street a terminé vendredi sur une nouvelle baisse, au terme pour l’une séance en une denture de scie et pour l’un trimestre mouvementé sur fond pour l’inflation galopante, de durcissement des politiques monétaires, et des craintes de récession.

Le S&P 500, indice phare de la Bourse de New York, a enregistré son pire mois de sept. à partir de la crise économique de 2008, avec une baisse de 9,32% selon les données provisoires, et les trois grands indices de la place, S&P, Dow Jones et Nasdaq Composite, enregistrent leur 3ème semaine de baisse pour l’affilée.

Lors des neuf premiers mois de 2022, Wall Street a subi trois trimestres consécutifs de baisse, ce qui n’était plus arrivé à partir de la Grande Dépression pour le S&P, à partir de sept ans pour le Dow. Lors du 3ème trimestre, le S&P a reculé de 5,26%, le Dow de 6,65% et le Nasdaq de 4,11%.

« Ça est un trimestre très douloureux pour le marché pour l’actions », résume Tim Ghriskey, gérant de portefeuille chez Ingalls & Snyder à New York. « Il y a de l’incertitude concernant la capacité de la Réserve fédérale à maintenir l’activité tout en attaquant l’inflation pour la amener un niveau soutenable. »

Le département du Commerce a fait état dans la journée pour l’une accélération des prix « core PCE » – la mesure préférée de la Fed sur l’inflation – de 4,9% sur un an et de 0,6% pour l’un mois sur l’autre, ce qui devrait inciter la banque centrale à poursuivre encore son tour de vis monétaire.

Le Dow Jones a abandonné 500,1 points sur la séance, ou 1,71%, à 28.725,51 points, le S&P 500 a perdu 54,95 points (-1,51%) à 3.585,62 et le Nasdaq Composite a lâché 161,89 points (-1,51%) à 10.575,62.

Parmi les 11 indices sectoriels du S&P 500, seul l’immobilier a tiré son épingle du jeu, les dix autres clôturant dans le de couleur rouge, valeurs technologiques en tête.

Nike et le croisiériste Carnival Corp. ont averti que les pressions inflationnistes pesaient sur leurs marges. Leurs titres ont perdu respectivement 12,8% et 23,3%.

* Le rappel de la séance en Europe: [.EUFR]

* A SUIVRE :

(Rédigé par Pantalon denim-Stéphane Brosse)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *