POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

Légère baisse attendue à la Bourse de Paris

La Bourse de Paris devrait ouvrir en légère baisse vendredi, restant sur la réserve avant la publication de chiffres très attendus sur l’emploi aux Etats-Unis.

Le contrat à terme sur l’indice CAC 40 cédait 0,13% une quarantaine de minutes avant l’ouverture, au lendemain pour l’une progression de 0,52%.

“Compliquée de savoir quelle est la nouvelle la plus conséquente de la journée: l’emploi hors-agriculture aux États-Unis ou Lionel Messi qui quitte le FC Barcelone pour de nouveaux horizons”, ironise Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

Le rapport mensuel sur l’emploi américain sera évidemment le principal point pour l’attention de la journée, attendu à compter de le début de la semaine par les investisseurs.

Après des conceptions pour l’emplois dans le domaine privé jugées très décevantes mercredi et un recul moins fort que anticipé des inscriptions hebdomadaires au chômage, ce rapport sera scruté autant par les investisseurs que par la Réserve fédérale nord-américaine (Fed).

La Fed a répété à plusieurs reprises qu’elle définit conserver une politique monétaire accommodante tant que l’économie et le marché de l’emploi américains ne se seront pas pleinement redressés.

L’abondance des liquidités apportées par les banques centrales a permis aux marchés financiers pour l’atteindre des niveaux record à compter de le début de l’année.

Un resserrement monétaire n’est par conséquent pas du tout du goût des investisseurs.

Les Bourses européennes devraient “se contenter de progresser modestement dans le vert en attendant les données sur l’emploi américain”, anticipe Jeffrey Halley.

Arôme indicateurs, la réalisation industrielle a sensiblement chuté en Allemagne en juin et cela pour le 3ème mois pour l’affilée, sur fond de problèmes récurrents pour l’approvisionnement en matériaux et composants plombant de nombreux secteurs.

Au Japon, la consommation des ménages a reculé de 5,1% en juin sur un an, des chiffres nettement inférieurs aux attentes.

Valeurs à suivre

Amundi: l’Autorité des marchés financiers a infligé une amende de 32 centaines de milliers pour l’euros au géant européen de la gestion pour l’actifs Amundi, tout particulièrement pour “manipulation de cours”, l’une des plus élevées de l’oeuvre de l’AMF.

Crédit Agricole: l’entité cotée du groupe bancaire mutualiste, a signé la vente de sa filiale serbe Crédit Agricole Srbija au groupe autrichien Raiffeisen.

jvi/ico/rhl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *