Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Légère hausse en vue en Europe, la Fed à suivre

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes sont attendues en hausse à l’ouverture mercredi après avoir plusieurs séances dans le rouge bordeaux mais la prudence devrait limiter les écarts à l’approche des décisions de la Réserve fédérale us, qui peut accélérer la remontée de ses taux face à l’inflation.

Les premières indications disponible indiquent une progression 0,19% pour le CAC 40 parisien, de 0,28% pour le Dax à Francfort, de 0,08% pour le FTSE à Londres et de 0,29% pour l’EuroStoxx 50.

Le CAC 40 et le Stoxx 600 restent pour l’instant sur six baisses consécutives qui les ont fait tomber mardi à leur plus bas niveau à partir de début mars.

A la continuité de la publication vendredi dernier pour l’une inflation plus conséquente que anticipé aux Etats-Unis, les investisseurs ont considérablement revu leurs anticipations sur les hausses de taux de la Fed. Selon le baromètre Fedwatch de CME Group, les marchés estiment à 99% la probabilité pour l’une hausse de taux de 75 points ce mercredi, contre moins de 4% il y a une semaine.

La perspective pour l’un net durcissement de la politique de la Fed et l’inversion en début de semaine du segment du deux ans-dix ans de la courbe des taux américains font craindre à certain une récession aux Etats-Unis.

Les annonces d’emplois de la Fed sont attendues pour 18h00 GMT suivies une demi-heure après par la conférence de presse son président Jerome Powell.

Avant cela, quelques indicateurs animeront la séance, tout particulièrement les ventes au détail en mai aux Etats-Unis (12h30 GMT).

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, à l’issue pour l’une séance en une denture de scie, en amont du très attendu communiqué de la Réserve fédérale us (Fed) après sa réunion de travail de politique monétaire, les investisseurs attendant des indices sur la détermination de ses mesures face à l’inflation.

L’indice Dow Jones a cédé 0,50% à 30.364,83 points, le S&P-500 a perdu 0,38% à 3.735,48 points et le Nasdaq Composite a progressé 0,18% à 10.828,35 points.

Le S&P-500 a accompli dans le rouge bordeaux pour une cinquième séance consécutive, une série inédite à partir de début janvier, confirmant qu’il se trouve en « bear market ».

Arôme valeurs, FedEx a bondi de 14,41% après avoir relevé son dividende trimestriel de plus de 50% et Oracle a progressé de 10,41% à la continuité de la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Les contrats à terme donnent une ouverture en séance en légère hausse.

EN ASIE

Le Nikkei à la Bourse de Tokyo recule de 0,92% sur fond de nervosité des investisseurs avant la décision de politique monétaire de la Fed.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai s’octroie 1,78% et le CSI 300 gagne 2,45%, soutenus par de fortes entrées de capitaux, les investisseurs continuant de parier sur une politique de soutien à l’économie.

Annonce favorable pour le marché: l’augmentation inattendue de la réalisation industrielle en mai et la baisse moins marquée que anticipé des ventes au détail.

CHANGES/TAUX

L’indice qui mesure les fluctuations du dollar face à un panier de référence est en baisse de 0,18% après avoir inscrit la veille un un peu avant à partir de décembre 2002.

« Compte tenu des attentes actuelles du marché (…) il faudra plus qu’une hausse de taux de la Fed de 75 points de base ou bien un signe pour l’une hausse de 100 points en juillet pour faire remonter le dollar de façon significative », ont déclaré les analystes de CBA.

L’euro remonte à 1,0426 dollar.

Sur le marché des emprunts pour l’Etat, le rendement à dix ans américain cède près de cinq points de base, à 3,4445%, avant les décisions de la Fed. Il a atteint mardi son un peu avant niveau à partir de avril 2011 à 3,498%

PÉTROLE

Le marché du pétrole avance sans grand renouvellement: le Brent prend 0,22% à 121,44 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,21% à 119,18 dollars.

(Rédigé par Laetitia Volga, édité par)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.