Les actions en baisse, regain de nervosité avant Powell

LES BOURSES EUROPÉENNES ÉVOLUENT DANS LE ROUGE À MI-SÉANCELES BOURSES EUROPÉENNES ÉVOLUENT DANS LE ROUGE À MI-SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Wall Street est demandée en baisse et les Bourses européennes évoluent dans le de couleur rouge vendredi à mi-séance, une prudence qui s’explique par l’imminence de l’intervention du président de la Réserve fédérale à Jackson Hole, aux Etats-Unis. Les contrats à terme donnent un repli de 0,29% pour le Dow Jones, de 0,45% pour le Standard & Poor’s-500 et de 0,59% pour le Nasdaq. À Paris, le CAC 40 perd 0,44% à 6.353,18 à 11h05 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,45% et à Londres, le FTSE est stable.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en baisse de 0,39%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,39% et le Stoxx 600 de 0,44%.

Jerome Powell s’exprimera à 14h00 GMT et les intervenants de marché tenteront de déceler dans son discours des signaux sur l’orientation de la politique monétaire de la Fed et l’ampleur des prochaines hausses de taux.

Les économistes de la Deutsche Bank estiment que le président de la banque centrale « orientera sans aucun doute ses remarques dans une direction ‘hawkish’ pour s’prendre en charge que les qualifications de la Fed en terme de lutte contre l’inflation soit incontestées, tout particulièrement après que les déclarations de juillet [lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion du 27 juillet, ndlr] ont été interprétées sous un angle accommodant ».

Avant la prise de parole de Jerome Powell, les investisseurs s’intéresseront aux revenus et dépenses des ménages américains à 12h30 GMT. Cette statistique inclut l’indice des prix à la consommation « core PCE » que le consensus Reuters donne en hausse de 4,7% sur un an en juillet après +4,8% le mois précédent.

Du arôme des statistiques publiées en Europe, l’indice du moral des consommateurs allemands, calculé par l’institut GfK, s’est à nouveau dégradé pour tomber à son plus bas niveau à l’approche du mois de sept. alors les ménages anticipent une envolée de leurs factures pour l’énergie. En revanche en France, la confiance des consommateurs a augmenté de façon inattendue en août.

VALEURS EN EUROPE

Une majorité des secteurs européens est en baisse mais celui des matières premières se distingue favorablement, avec une progression de 1%.

Le cours du cuivre sur le marché de Londres a atteint un pic de près de deux mois, en raison des inquiétudes sur la réalisation avec la flambée des prix de l’électricité.

ArcelorMittal, Anglo American et Rio Tinto gagnent de 0,82% à 2,26%.

TAUX Les rendements des emprunts pour l’Etat de la zone euro sont en hausse, celui du Bund allemand à dix ans avance de deux points de base à 1,349%, son équivalent français de trois points à 1,968% .

Les bons du Trésor américain à dix ans affichent quant à eux un rendement de 3,0743%, en hausse de cinq points de base.

CHANGES Le dollar est lui orienté à la baisse en attendant les déclarations deJerome Powell: l’indice qui mesure ses variations face à un panier de devisesde référence cède 0,24%.

PÉTROLE

Les signes pour l’amélioration de la demande de carburant soutiennent les cours pétroliers: le Brent gagne 1,67% à 101 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,44% à 93,85 dollars.

(Laetitia Volga, édité par)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.