Les actions européennes devraient profiter du rebond de Wall Street

Les actions européennes devraient profiter du rebond de Wall Street

LES ACTIONS EUROPÉENNES DEVRAIENT PROFITER DU REBOND DE WALL STREET

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes sont attendues en hausse mardi à l’ouverture dans le sillage du rebond de Wall Street et des marchés asiatiques, ce qui devrait permettre d’ajouter de arôme les craintes économique, sanitaire et monétaire.

Les premières indications disponibles indiquent une progression de 1,43% pour le CAC 40 parisien, de 1,37% pour le Dax à Francfort, de 1,09% pour le FTSE à Londres et de 1,47% pour l’EuroStoxx 50.

Les Bourses européennes ont fini en net repli lundi, les craintes pour l’un confinement à Pékin face à l’évolution du COVID-19 dans la capitale chinoise associées à la perspective pour l’un resserrement monétaire rapide aux Etats-Unis ayant alimenté les soupçons sur le rythme de la croissance de l’économie.

Ces incertitudes devraient demeurer présentes mais pour l’heure, les investisseurs semblent vouloir profiter du rebond des actions américaines, et en particulier du compartiment technologique, à la continuité de l’annonce du rachat du réseau social Twitter par Elon Musk.

A défaut pour l’indicateur majeur, la séance sera animée par plusieurs publications pour l’entreprises parmi lesquels les chiffres pour l’affaires trimestriels pour l’Orange, HSBC ou bien encore UBS.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

Wall Street a fini en hausse lundi, l’indice Nasdaq ayant accompli en parfaite progression après que Twitter (+5,66%) a accepté pour l’être racheté par le milliardaire et directeur général de Tesla, Elon Musk, pour 44 milliards de dollars.

Le Dow Jones a gagné 0,7% à 34.049,46 points, le S&P 500 a avancé de 0,57% to 4.296,12 et le Nasdaq Composite de 1,29% à 13.004,85.

L’ensemble des valeurs de croissance ont tiré profit de l’annonce sur Twitter: Alphabet et Microsoft, qui publieront leurs résultats ce mardi en après-Bourse, ont pris 2,9% et 2,4% respectivement mais Meta Platforms a gagné 1,6%.

Les groupes pétroliers Chevron et ExxonMobil ont cédé 2,1% et 3,4% respectivement, pénalisés comme l’ensemble du domaine de l’électricité par la chute pour l’environ 4% des cours du brut.

Les contrats à terme donnent une ouverture sans grand renouvellement ce mardi.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei gagne 0,71% à moins pour l’une heure de la clôture, profitant des gains de Wall Street, mais les inquiétudes liées au COVID-19 en Chine limitent la progression des actions japonaises.

Fujitsu avance de 2,09% après des informations de presse selon lesquelles le fabricant pour l’ordinateurs envisage de céder son activité scanners au spécialiste japonais pour l’équipements pour bureaux Ricoh (-0,43%).

En Chine, au lendemain pour l’une chute pour l’environ 5%, le SSE Composite de Shanghai reprend 0,69% et le CSI 300 1,04% à l’aide de des anticipations de nouvelles mesures de soutien destinées à amortir le ralentissement économique que peut venir amplifier les restrictions sanitaires dans le pays.

Pékin a rapidement élargi la vaste campagne de dépistage du COVID-19, qui devait initialement concerner un seul quartier, pour tester la quasi-totalité de ses 22 centaines de milliers pour l’habitants, alimentant l’hypothèse pour l’un confinement strict analogue à celui instauré à Shanghai le mois dernier.

« Si le confinement dure plus longtemps », il aura un impact significatif sur l’économie chinoise et « aussi sur les chaînes pour l’approvisionnement à travers le univers », a déclaré Manishi Raychaudhuri stratège chez BNP Paribas.

TAUX

Le rendement des bons du Trésor américain avance de trois points de base à 2,8586% après être nettement baissé la veille avec l’avantage des investisseurs pour les actifs refuges avec la crise sanitaire en Chine.

CHANGES

Le dollar cède un peu de terrain contre un panier de devises étrangères après avoir inscrit la veille son précédemment niveau à partir de mars 2020, soutenu par les préoccupations liées à l’impact du confinement en Chine et par la perspective pour l’un rythme rapide de hausses de taux aux Etats-Unis.

L’euro remonte de 0,1% autour de 1,0722 dollar, après un creux de deux ans lundi à 1,0695.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont orientés à la hausse après avoir fortement chuté la veille en raison des craintes pour la demande avec les restrictions contre le COVID-19 en Chine.

Le Brent gagne 1,21% à 103,56 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,93% à 99,46 dollars.

Lundi, ils ont respectivement perdu 4% et 3,5%.

AUCUN INDICATEUR ÉCONOMIQUE MAJEUR À L’AGENDA DU JOUR

(Edité par Matthieu Protard)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *