Les actions européennes portées par un regain d'espoir sur l'Ukraine

Les actions européennes portées par un regain d'espoir sur l'Ukraine

LES ACTIONS EUROPÉENNES PORTÉES PAR UN REGAIN Pour l’ESPOIR SUR L’UKRAINE

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes progressent en début de séance lundi, profitant pour l’un regain général pour l’optimisme sur les négociations entre l’Ukraine et la Russie ainsi que de la baisse des prix du pétrole.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,49% à 6290,89 points vers 08h40 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 0,08% et à Francfort, le Dax avance de 1,79%.

L’indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,86%, le FTSEurofirst 300 de 0,47% et le Stoxx 600 de 0,52%.

Sur le marché pétrolier, le prix du baril de Brent est en recul de 2,18% à 110,21 dollars.

Une nouvelle session de négociations entre la Russie et l’Ukraine devait débuter à 08h30 GMT en visioconférence et les deux camps ont évoqué des progrès ces derniers jours, malgré la poursuite de combats dans plusieurs régions pour l’Ukraine.

La semaine qui commence sera par ailleurs animée par les réunions de politique monétaire de la Réserve fédérale nord-américaine, de la Banque pour l’Angleterre et de la Banque du Japon, et les marchés attendent de la Fed une 1ère hausse de taux justifiée par le niveau historiquement élevé de l’inflation.

Cette perspective et le regain pour l’appétit pour le risque favorisent la hausse des rendements des emprunts pour l’Etat: celui du Bund allemand à cinq ans est par exemple repassé au-dessus de 0,06% pour la 1ère fois à compter de le 16 février et le deux ans américain a atteint son un peu avant niveau à compter de deux ans et demi à 1,809%.

Arôme actions, Volkswagen, gagne 6,28% après ses résultats et ses prévisions, la meilleure performance de l’EuroStoxx 50, et permet au compartiment automobile européen pour l’afficher la meilleure performance sectorielle du début de séance (+3,24%), devant l’compagnie d’assurances (+2,28%) et les banques (+2,16%).

En baisse, EDF perd 0,5% après avoir annoncé que l’impact sur ses résultats des décisions gouvernementales concernant les prix de l’électricité devrait être plus lourd qu’estimé initialement.

Sanofi abandonne 5,19%, la pire performance du CAC 40, après l’échec pour l’un essai de période II pour l’un traitement du cancer du sein, dans lequel plusieurs analystes voient un revers pour la confiance du marché dans le portefeuille de produits en développement du groupe pharmaceutique.

(Rédigé par Marc Angrand, édité par Pantalon denim-Michel Bélot)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.