Les actions européennes poursuivent leur glissade

Drapeau national français sur le toit du Palais Brogniard, ancienne Bourse de ParisDrapeau national français sur le toit du Palais Brogniard, ancienne Bourse de Paris

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes, Francfort exceptée, reculent en début de séance jeudi dans l’attente de nouveaux chiffres sur l’inflation aux Etats-Unis, qui alimenteront les spéculations sur les prochaines hausses de taux de la Réserve fédérale.

À Paris, le CAC 40 perd 0,29% à 5801,54 points vers 07h45 GMT et à Londres, le FTSE 100 cède 0,45% tandis qu’à Francfort, le Dax grappille 0,1%.

L’indice EuroStoxx 50 est en baisse de 0,33%, le FTSEurofirst 300 de 0,42% et le Stoxx 600 de 0,45%.

Ce dernier affiche déjà six séances consécutives dans le rougeâtre, qui lui ont fait perdre près de 4,3% au total.

L’indice des prix à la consommation (CPI) américain, qui devra être publié à 12h30 GMT, est attendu en hausse de 0,2% en sept. par rapport à août, et sa hausse sur un an devrait avoir légèrement décéléré à 8,1% contre 8,3%.

Mais ce ralentissement, s’il est qualifié, risque pour l’être insuffisant pour remettre en cause l’intrigue pour l’une hausse de taux supplémentaire de trois quarts de point lors de la prochaine réunion de travail de la Fed, début novembre.

Le compte rendu de la réunion de travail de sept. publié mercredi a montré que les membres du FOMC (Federal Open Market Committee) restaient favorables à une politique restrictive et craignaient davantage de ne pas en faire assez en la matière que pour l’en faire trop.

En Europe, parmi les plus fortes baisses sectorielles du début de séance, le compartiment des valeurs technologiques (-0,94%) est pénalisé par les valeurs des semi-conducteurs après les déclarations de l’américain Applied Materials sur l’impact financier des nouvelles restrictions aux exportations vers la Chine décidées par Washington.

Infineon cède 0,81%, ASML 2,08% et STMicroelectronics 0,6%.

En hausse, l’inventeur norvégien pour l’aluminium Norsk Hydro prend 4,71%, la meilleure performance du Stoxx 600, après les informations de presse selon lesquelles les Etats-Unis envisagent de restreindre les importations pour l’aluminium russe.

(Rédigé par Marc Angrand, édité par Kate Entringer)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *