Les actions reculent en Europe, le COVID-19 en Chine pèse

Les actions reculent en Europe, le COVID-19 en Chine pèse

Un écran électronique affiche des informations sur les actions du CAC 40, au siège pour l’Euronext à La Défense

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes sont en baisse modérée en début de séance lundi, les préoccupations entourant l’évolution de l’épidémie de COVID-19 incitant les collaborateurs du marché à demeurer sur la touche.

À Paris, le CAC 40 perd 0,24% à 6.628,46 points vers 08h30 GMT. À Londres, le FTSE 100 cède 0,37% et à Francfort, le Dax avance de 0,37%.

L’indice EuroStoxx 50 est en baisse de 0,33%, le FTSEurofirst 300 de 0,19% et le Stoxx 600 de 0,2%.

Plusieurs grandes villes chinoises ont enregistré une nouvelle augmentation des cas de COVID-19, amenant les autorités locales à instaurer de nouvelles restrictions sanitaires, tout particulièrement à Pékin où les habitants du quartier le plus peuplé n’ont pas le droit de sortir de chez eux.

Lors du week-end, trois personnes sont mortes de la maladie dans la capitale tandis que la Chine n’avait pas comptabilisé de décès à compter de fin mai.

Ces informations compromettent les espoirs pour l’un assouplissement rapide de la stratégie anti-COVID du gouvernement et alimentent les craintes de récession mondiale.

Sur ce front, la publication mercredi du compte rendu de la dernière réunion de travail de la Réserve fédérale peut apporter un éclairage supplémentaire sur le niveau auquel les responsables envisagent de relever les taux pour l’avantage.

Les secteurs les plus touchés par la baisse en Europe sont ceux des matières premières (-1,81%) et celui des transports et loisirs (-0,7%).

Aux valeurs, ArcelorMittal perd 1,99%. Vallourec chute de 9,61% en dépit de résultats en hausse au 3ème trimestre.

Compass recule de 3,38% bien que le n° un mondial de la restauration collective prévoit une croissance de profit supérieure à 20% en 2023 après avoir enregistré une hausse de bénéfice sur l’exercice 2022.

(Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *