Les Bourses européennes devraient rester calmes avant Noël

Les Bourses européennes devraient rester calmes avant Noël

LES BOURSES EUROPÉENNES ATTENDUES EN LÉGÈRE BAISSE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes ouvertes pour le réveillon de Noël sont attendues en légère baisse vendredi sur des prises de bénéfice après les gains entraînés par le reflux des craintes sur le variant Omicron du coronavirus.

Pour l’après les contrats à terme, le CAC 40 parisien peut perdre 0,11% à l’ouverture et le FTSE à Londres reculerait de 0,37%.

Londres fermera ses portes à 12h30 GMT et Paris à 13h05 GMT. Les Bourses de Francfort, de Milan et de New York par exemple resteront fermées.

Jeudi, le CAC 40 et le Stoxx 600 ont atteint leur un peu avant niveau en un mois après trois séances de hausse pour l’affilée, soutenus par des études indiquant que le variant Omicron du coronavirus peut avoir des sensations moins graves que le variant Delta sur les personnes contaminées, ce qui a entraîné un regain pour l’appétit pour le risque.

“Omicron rappelle davantage à un perturbateur à court terme des perspectives économiques qu’à un facteur destructeur qui ferait dévier l’économie de sa trajectoire”, a déclaré Edward Moya, analyste senior chez OANDA.

A WALL STREET

Les principaux indices de Wall Street ont affiché de solides gains pour une 3ème séance consécutive jeudi, le S&P-500 clôturant à un niveau record à la faveur de nouvelles encourageantes sur l’impact sanitaire et économique du variante Omicron.

Le Dow Jones a gagné 0,55% à 35.950,56 points, le S&P-500 a pris 0,62% à 4 725,79 points et le Nasdaq Composite a avancé de 0,85% à 15.653,37 points.

Sur la semaine, ils ont gagné 1,7%, 2,3% et 3,2% respectivement.

EN ASIE

L’indice Nikkei au Japon a terminé quasiment à l’équilibre (-0,05%) et dans de faibles volumes en l’absence de nombreux investisseurs, la Bourse de Tokyo ayant effacé ses gains après l’annonce de la détection de 4 cas de COVID-19 dans la capitale nippone.

“Les investisseurs ont vendu les actions liées à la relance économique. Mais la faiblesse de fin de séance n’affectera pas le marché au-delà de la semaine prochaine quand les investisseurs étrangers seront de retour”, a déclaré Shoichi Arisawa chez IwaiCosmo Securities.

Les Bourses en Chine ont fini en baisse, pénalisées par le repli des valeurs de la force et l’inquiétude sur la transmission locale du COVID-19. La ville de Xian qui compte 13 centaines de milliers pour l’habitants est entrée en confinement jeudi en raison de l’augmentation des cas de COVID-19.

L’indice CSI300 a reculé de 0,55% et l’indice composite de Shanghai de 0,69%.

CHANGES/TAUX

Du arôme des changes, largement désertés avec les bals de fin pour l’année, l’euro est stable à 1,1329 dollar.

Le rendement du Bund allemand à dix ans est stable, autour de -0,25%, après un pic pour l’un mois jeudi à -0,235% à l’aide de l’amélioration du sentiment de marché.

PÉTROLE

Le contrat de référence sur le Brent est orienté à la baisse après trois séances de gains qui lui avait permis de prendre plus de 7%.

Il perd 0,43% à 76,52 dollars le baril.

“C’est une séance typique de vacances”, a déclaré Chiyoki Chen, analyste chez Sunward Trading. “Les inquiétudes concernant les retombées pour l’Omicron s’estompant, l’attention est déjà portée sur la prochaine action de l’Opep+ [le 4 janvier]”, a ajouté l’analyste qui pense que l’organisation s’en tiendra à sa décision pour l’augmenter la réalisation de 400.000 barils par jour tant que les prix du pétrole resteront supérieurs à 70 dollars.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a fini jeudi sur un gain de 1,37% à 73,79 dollars.

(édité par Blandine Hénault)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *