Les "techs" américaines en soutien des actions

Les "techs" américaines en soutien des actions

LES BOURSES EUROPÉENNES PROGRESSENT À MI-SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Wall Street devrait ouvrir en hausse mercredi après les bonnes performances trimestrielles du géant Alphabet, ce qui permet aux Bourses européennes de progresser à mi-séance, malgré la mauvaise surprise de l’inflation en zone euro.

Les futures sur indices signalent une ouverture en hausse de 0,2% pour le Dow Jones, de 0,8% pour le Standard & Poor’s-500 et de 1,7% pour le Nasdaq.

Ce dernier devrait être soutenu par les solides résultats pour l’Alphabet ainsi que ceux pour l’Advanced Micro Devices, qui ont tous deux dégagé un chiffre pour l’affaires record au 4ème trimestre. À Paris, le CAC 40 gagne 0,57% à 7.139,66 vers 12h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,43% et à Londres, le FTSE 0,88%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,62%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,56% et le Stoxx 600 de 0,66%.

Les actions poursuivent leur remontée après avoir subi en janvier une forte baisse. Les craintes pour l’une accélération du resserrement monétaire aux Etats-Unis ont reculé après des déclarations de plusieurs responsables de la Réserve fédérale moins restrictives qu’attendu.

Les réunions de la Banque centrale pour l’Angleterre et de la Banque centrale européenne jeudi s’avèrent être les deux prochains rendez-vous principaux en ce qui concerne l’actualité monétaire.

Le marché anticipe une nouvelle hausse de taux de la BoE, qui porterait son taux directeur à 0,50%, et un statu quo de la BCE.

Neanmoins, avec l’accélération inattendue de l’inflation en zone euro, qui a atteint le niveau record de 5,1% sur un an en janvier, les investisseurs s’attendent à ce que la pression sur l’institution de Francfort s’accentue. “La présidente de la BCE Christine Lagarde, selon toute vraisemblance, devra répondre à des interrogations compliquées tandis que la Fed s’apprête à lever le pied le mois prochain et que la Banque pour l’Angleterre devrait poursuivre sa hausse de taux jeudi – par conséquent, le risque de relèvement accélérée des taux de la BCE est en hausse”, ont déclaré les stratèges de Commerzbank dans une note.

Les marchés monétaires tablent sur une hausse de taux de 10 points de base en juillet et de jusqu’à 30 points de base pour l’maintenant la fin de l’année.

Les investisseurs surveilleront les chiffres de l’enquête mensuelle ADP sur l’emploi privé aux Etats-Unis à 13h15 GMT.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Une nouvelle salve de résultats va animer la séance us.

Dans les échanges en avant-Bourse, Alphabet, propriétaire de Google, gagne près de 10% après avoir publié mardi soir un chiffre pour l’affaires trimestriel supérieur aux attentes grâce tout particulièrement aux revenus publicitaires.

Advanced Micro Devices est mentionné en hausse de 11,3% après avoir annoncé un objectif de chiffre pour l’affaires annuel supérieur aux attentes, à la faveur pour l’une forte demande pour ses semi-conducteurs.

Dans son sillage, les concurrents Nvidia, Qualcomm et Micron avancent de 2,7% à 5,3%.

Meta Platforms, Spotify, T-Mobile US ou bien encore Qualcomm publieront leurs résultats après la clôture des marchés américains.

VALEURS EN EUROPE

A part le domaine de l’électricité (-0,25%), tous les compartiments sont en hausse à débuter par celui des transports et loisirs dont l’indice avance de 1,95%.

Dans l’actualité des entreprises, Novo Nordisk avance de 3,74% après l’annonce de solides prévisions pour l’ensemble de l’année et pour l’un programme de rachat pour l’actions.

Vodafone s’octroie 2,27%, l’opérateur télécom britannique s’étant montré confiant pour ses objectifs annuels après ses résultats trimestriels.

Telenor (-5,48%), Julius Baer (-6,55%) et Novartis (-3%) figurent parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600 après des résultats mal accueillis.

En tête de l’indice européen, Ocado bondit de 7,02% après le relèvement de recommandation de Credit Suisse de “sous-performance” à “surperformance”.

Solvay profite pour l’un relèvement de conseil de Société générale à l’achat mais le titre Elior (-4,73%) plie après la dégradation de Stifel à “vendre”.

CHANGES L’euro avance de 0,48% à 1,1323 dollar, au un peu avant à partir de une semaine, l’annonce pour l’une inflation supérieure aux attentes en zone alimentant les anticipations de hausse de taux de la BCE dans l’année.

“La hausse incessante de l’inflation a conduit la majorité des banques centrales à entamer une normalisation de leurs positions politiques. La patience des ‘faucons’ de la BCE risque de s’émousser à mesure que les pressions inflationnistes sous-jacentes continueront de se améliorer lors des prochains mois”, ont déclaré les stratèges de Pictet Wealth Management, qui s’attendent à une 1ère hausse de taux en mars 2023.

L’indice dollar”, qui mesure les variations du billet vert face à un panier de devises de référence, cède du terrain (-0,54%) pour la 3ème séance de suite, des membres de la Fed s’étant montré plus prudents sur le rythme et l’ampleur des hausses de taux à venir.

La bouqin sterling monte face au dollar, les cambistes anticipant l’annonce jeudi pour l’une hausse de taux de 25 points de base de la BoE.

TAUX

Le rendement du Bund allemand à dix ans a atteint un un peu avant à partir de mai 2019, à 0,051%, avant de retourner à 0,036%.

Aux Etats-Unis, les rendements des Treasuries cède un petit peu plus pour l’un point de base, à 1,7805%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont plutôt stables avant l’ouverture de la réunion de travail de l’Opep+ dans la journée.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés va certainement s’en tenir à sa stratégie pour l’augmentation limitée de sa production de pétrole, a-t-on appris de sources proches du groupe de pays producteurs.

Le baril de Brent abandonne 0,3% à 88,89 dollars et celui du brut léger américain 0,1% à 88,11 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.