Lourde chute à Wall Street, Amazon et l'inflation ont pesé

Lourde chute à Wall Street, Amazon et l'inflation ont pesé

WALL STREET TERMINE EN TRÈS NETTE BAISSE

(Reuters) – La Bourse de New York a fini en très parfaite baisse vendredi après la publication de résultats jugés médiocres par les investisseurs qui redoutent de surcroit les sensations pour l’une inflation préoccupante qui peut inciter la Fed à durcir encore sa politique monétaire.

La baisse des indices new-yorkais s’est amplifiée tout au long de la séance et le Dow Jones a fini sur une baisse de 2,77%, ou 939,18 points, à 32.977,21 points.

Le S&P-500, plus très large, a perdu 155,71 points, soit -3,63%, à 4.131,79 points.

Le Nasdaq Composite a plongé de son arôme de 536,89 points (-4,17%) à 12.334,64 points.

Sur un mois, le Nasdaq a accusé son recul le plus net à partir de 2008 mais le S&P a perdu 13,3% à partir de le début de l’année, ce qui ne lui était pas arrivé à partir de les 4 premiers mois de 1932.

L’indice des prix des dépenses de consommation personnelle (PCE) a augmenté de 0,9% en mars, la plus forte hausse à partir de 2005, après avoir augmenté de 0,5% en février. Lors des 12 mois écoulés jusqu’en mars, l’indice des prix PCE a augmenté de 6,6%. Il s’agit de la plus forte hausse annuelle à partir de 1982 et elle fait suite à une augmentation de 6,3% en glissement annuel en février.

Aux valeurs, Amazon, a plongé de 14,05% après avoir fait état pour l’une perte et de prévisions jugées préoccupantes. Apple , a perdu 3,66%, là encore pour avoir fait part de ses soupçons sur ses perpectives.

Sur le marché du pétrole, le WTI s’établissait à $104,35 (-0,94%) et le brent à $109,33 (+1,68%).

Le dollar évoluait en baisse de -0,41% face à un panier de devises quelques minutes après la clôture de Wall Street, mais l’euro s’établissait à 1,0545 dollar (+0,49%).

Sur le marché obligataire, le papier à dix ans [US10YT=RR] a pris 6,7 points de base pour s’établir à 2,9297%. Son homologue à cinq ans, a avancé de 7,6 points de base à 2,9583%.

(version française Nicolas Delame)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.