CAC40 : encore en repli de -0,4% pour ces '3 sorcières'

Morning meeting AOF France / Europe – Sur la défensive

(AOF) – Les marchés actions européens débuteront le mois pour l’avril sur une note prudente dans le sillage du net repli accusé hier par Wall Street. Les investisseurs réagiront à une salve pour l’indicateurs principaux, tout particulièrement les PMI manufacturiers, l’inflation en zone euro et aussi les chiffres de l’emploi américain en mars. De bons chiffres devraient ancrer les anticipations pour l’une accélération de la normalisation de la politique monétaire de la Fed tandis que l’inflation est au un peu avant à partir de 1983. Au chapitre des valeurs, Sanofi a qualifié l’IPO de sa filiale Euroapi le 6 mai.


Les valeurs à suivre aujourd’hui

Sanofi

Sanofi a annoncé ce matin l’approbation par l’AMF du prospectus pour l’admission pour l’Euroapi. Le premier jour de cotation pour l’Euroapi est anticipé le 6 mai, sous réserve de l’approbation de la distribution par l’assemblée générale ordinaire et remarquable des actionnaires du 3 mai 2022. Une journée investisseurs organisée par Sanofi se tiendra aujourd’hui à 13h30 afin de présenter plus en détail l’activité pour l’Euroapi. La parité de Distribution sera pour l’une action Euroapi pour vingt-trois actions Sanofi.

Navya

Navya a dévoilé jeudi soir ses résultats au titre de son exercice 2021. Ainsi, le spécialiste de la mobilité autonome a accusé une perte parfaite de 24,05 centaines de milliers d’euros l’an dernier, contre -23,69 centaines de milliers un an plus tôt. De son arôme, la perte opérationnelle ressort à 22,49 centaines de milliers d’euros, contre -20,40 centaines de milliers un an plus tôt. Quant au chiffre pour l’affaires (déjà publié), il s’établit à 10,16 centaines de milliers pour l’euros, en baisse de 5%.

Transgene

Transgene a annoncé que le conseil d’administration a proposé de baptiser le Dr Alessandro Riva comme administrateur à la prochaine assemblée générale. Si cette nomination est acceptée, le Conseil a l’volonté de baptiser Dr Riva au mandat de Président de Conseil. Cette nomination intervient dans le cadre de l’évolution de la gouvernance d’société, qui prévoit de dissocier les métiers de Président et Directeur général (DG).

Xilam

Xilam a fait part pour l’un bond de ses profits en 2021 à la faveur de la forte progression des son activité. Le résultat net de la société indépendante de production et de distribution de programmes pour l’animation a ainsi flambé de 144% à 6,84 centaines de milliers pour l’euros et le résultat opérationnel courant, de 96% à 8,67 centaines de milliers pour l’euros. Pour la 1ère fois, le total des produits pour l’exploitation du Groupe Xilam dépasse les 40 centaines de milliers pour l’euros, pour atteindre 40,2 centaines de milliers pour l’euros, en rebond de 63%.


Les chiffres macroéconomiques

L’indice des directeurs pour l’achat pour le domaine manufacturier en mars est attendu pour la France à 9h50, pour l’Allemagne à 9h55 et pour la zone euro, à 10h. L’inflation en zone euro en mars sera publiée à 11h.

Aux Etats-Unis, les investisseurs découvriront le rapport sur l’emploi de mars à 14h30. L’indice des directeurs pour l’achat pour le domaine manufacturier en mars est attendu à 15h45.

Vers 8h30, l’euro cède 0,09% à 1,1058 dollar.


Hier à Paris

Les Bourses européennes ont terminé de nouveau dans le rouge bordeaux ce jeudi, dans un contexte forcément marqué par la guerre en Ukraine et ses conséquences. Le ton est monté entre les Européens et la Russie, tandis que le Kremlin exige le paiement de ses exportations de gaz en roubles dès vendredi. De leur arôme, les Etats-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions. La séance a aussi été marquée par un déluge de statistiques, dont certaines ont déçu. Finalement, le CAC 40 a perdu 1,21% à 6 659,87 points et l’EuroStoxx 50, -1,38% à 3 904,49 points. Toutefois, ces indices ont gagné 4,4% et 3,8% en mars.


Hier à Wall Street

Les marchés américains ont terminé en net repli pour la dernière séance pour l’un trimestre spécialement houleux. Les investisseurs ont digéré une série de publications statistiques mitigées à l’image des inscriptions hebdomadaires au chômage reparties à la hausse ou pour l’une l’inflation forcément élevée, le tout sur fond pour l’une guerre en Ukraine qui s’enlise. Qui plus est, le pétrole a fortement reculé après la décision de Joe Biden d’ajouter sur le marché un million de barils par jour des réserves stratégiques du pays. Le Dow Jones a cédé 1,56% à 34 678,35 points et le Nasdaq, 1,54% à 14 220 pts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.