Ouverture prudente en vue en Europe

Ouverture prudente en vue en Europe

LES BOURSES EUROPÉENNES ATTENDUES EN LÉGÈRE BAISSE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes sont attendues en légère baisse mardi à l’ouverture après le week-end prolongé de Pâques, dans un climat pour l’incertitudes liées à la conjoncture économique et avant de nouveaux résultats pour l’entreprises.

Les contrats à terme indiquent une baisse de 0,25% pour le CAC 40 parisien, de 0,49% pour le Dax à Francfort et de 0,04% pour le FTSE à Londres.

Jeudi, les marchés européens ont fini en hausse après la réunion de travail de la Banque centrale européenne qui n’a offert aucune nouvelle indication précise sur le resserrement de sa politique monétaire.

Mais les craintes pour l’un ralentissement de la croissance économique et pour l’une inflation durable pourraient inciter les investisseurs à limiter la prise de risque ce mardi.

Avec l’impact attendu de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la Banque mondiale a réduit de près pour l’un point de pourcentage sa prévision de croissance mondiale pour cette saison, à 3,2% contre 4,1%.

« Nous nous attendons à un mauvais départ en Europe dans le sillage de la baisse des marchés américains lundi, avec la crainte que l’abaissement des prévisions de la Banque mondiale ne soit la 1ère pour l’une longue série », a déclaré Michael Hewson chez CMC Markets.

Le marché se prépare à la publication cette semaine pour l’une salve de résultats, qui lui permettra de juger l’impact de la guerre en Ukraine et de l’inflation sur les comptes des entreprises. En Europe, L’Oréal annoncera son chiffre pour l’affaires du premier trimestre après la clôture ce mardi et de l’autre arôme de l’Atlantique sont attendus tout particulièrement les résultats de Netflix, Johnson & Johnson et IBM.

A WALL STREET

Les actions américaines ont fini en petite baisse lundi après une séance hésitante, les investisseurs ayant été partagés entre les résultats positifs de Bank of America et la flambée des rendements obligataires.

L’indice Dow Jones a cédé 0,11% à 34.411,69 points, le S&P-500 0,02% à 4.391,69 points et le Nasdaq Composite 0,14% à 13.332,36 points.

Bank of America (+3,14%) a publié une baisse moins marquée qu’attendu de son bénéfice trimestriel, grâce tout particulièrement à la forte croissance du crédit à la consommation.

Twitter a accompli en hausse de 7,6% après l’annonce par le groupe pour l’une « pilule empoisonnée » pour contrer l’offre pour l’achat présentée par Elon Musk et les informations selon lesquelles le groupe de capital-investissement Thoma Bravo envisage lui aussi une offre.

Le géant chinois des VTC Didi Global a chuté de 18,5% après la convocation pour l’une assemblée générale remarquable qui devra être appelée à se prononcer sur un retrait de la cotation du groupe sur les marchés américains.

Les contrats à terme indiquent une ouverture en hausse mardi.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei a gagné 0,69% mais juste sous le seuil des 27.000 points. Pour les traders, les incertitudes sur la saison des résultats qui approche, sur la dépréciation du yen et sur la politique monétaire aux Etats-Unis ont limité les gains.

En Chine, le CSI 300 abandonne 0,89% mais l’indice SSE de Shanghai perd 0,3% en raison des préoccupations sur l’économie et l’épidémie de COVID-19 dans le pays.

Après une baisse du taux de réserves obligatoires des banques jugée insuffisante par les marchés, la Banque populaire de Chine a annoncé lundi qu’elle allait améliorer son soutien financier aux entreprises et aux personnes touchées par le COVID-19.

« Nous attendons davantage pour l’aide, en général sous la forme pour l’une augmentation des investissements dans les infrastructures, pour l’une croissance plus forte du crédit et pour l’une politique immobilière plus souple. Mais nous ne regardons pas le gouvernement entreprendre ‘tout ce qu’il faut’ pour atteindre l’objectif de croissance de 5,5%, ni modifier les mesures sanitaires dans l’immédiat », a déclaré Wang Tao chez UBS Investment Bank Research.

A Hong Kong, fermée lundi, le Hang Seng recule de 2,33%, plombé par la baisse des grands groupes technologiques après que la Chine a interdit la diffusion en direct sur les plates-formes de games vidéo non autorisés.

Le site de partage de vidéos Bilibili chute de 10,49%.

TAUX

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans recule à 2,851% après avoir atteint la veille 2,884%, son précédemment niveau à compter de décembre 2018, sur des anticipations pour l’un resserrement monétaire important aux Etats-Unis cette saison.

Le président de la Réserve fédérale de Saint-Louis, James Bullard, a réaffirmé lundi souhaiter un relèvement des taux pour l’objectif à 3,5% pour l’en ce lieu la fin de l’année face à l’inflation, ce qui nécessiterait des hausses de taux de 50 points de base lors des six réunions restantes de la Fed cette saison.

Le rendement du Bund allemand à dix ans avance légèrement, à 0,867% dans les premiers échanges.

Sur le marché des changes, le dollar avance de 0,18% face à un panier de devises de référence et l’euro est quasi stable, à 1,0783 dollar.

PÉTROLE

Les cours évoluent sans tendance tandis que la Libye a dû interrompre une section de sa production en raison de mouvements sociaux et que Shanghai s’apprête à lever partiellement ses mesures de confinement, ce qui apaise les préoccupations sur la demande.

Le Brent prend 0,11% à 113,29 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) abandonne 0,1% à 108,1 dollars.

(édité par Nicolas Delame)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.