POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

Ouverture stable attendue à la Bourse de Paris

La Bourse de Paris peut marquer le pas vendredi après trois séances de fortes hausses qui lui ont permis de largement effacer ses pertes du début de la semaine, suscitées par la crainte pour l’un défaut de paiement pour l’Evergrande.

Le contrat à terme sur l’indice vedette CAC 40 était stable une quarantaine de minutes avant l’ouverture. Les trois jours derniers, il a enregistré de nettes hausses.

Les inquiétudes sur la situation du géant chinois de l’immobilier ultra-endetté Evergrande pourraient à nouveau freiner les marchés car l’société n’a offert aucune information sur le versement pour l’intérêts aux détenteurs pour l’obligations dont l’échéance de paiement était jeudi.

“Nous entamons à présent une période de grâce pour l’au minimum 30 jours avant qu’un défaut de paiement puisse être déclaré”, rappelle Michael Hewson, analyste chez CMC Markets UK.

“Les autorités chinoises exhortent la société à éviter un défaut de paiement, pour l’autres échéances pour l’obligations étant aussi dues durant cette période”, ajoute-t-il.

“La façon dont Pékin va assurer les retombées pour l’Evergrande fait l’objet de nombreux débats. Cependant, le marché prévoit forcément que Pékin prendra des mesures pour éviter une contagion plus très large”, pense John Plassard, responsable de l’investissement chez Mirabaud.

Le conglomérat privé croule sous une dette de 260 milliards pour l’euros. Un défaut de paiement peut se traduire par un fort ralentissement des secteurs du bâtiment en Chine et provoquer des remous sur les marchés mondiaux.

La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a cependant relativisé l’impact qu’aurait pour la zone euro une possible faillite pour l’Evergrande.

“En Europe et dans la zone euro en particulier, l’exposition directe est limitée”, a déclaré la Française lors dans une interview à la chaîne CNBC.

Du arôme des indicateurs, les prix à la consommation au Japon ont stagné en août sur un an après douze mois consécutifs de recul.

Ce vendredi, les investisseurs guetteront l’indice IFO du moral des entrepreneurs en Allemagne, où se déroulent par ailleurs des élections législatives ce week-end.

Le principal événement de la séance sera la prise de parole de Jerome Powell, président de la Réserve fédérale (Fed), lors pour l’un polémique organisé par la banque centrale à 14H00 GMT.

Valeurs à suivre

Lagardère: Hachette Book Group, filiale nord-américaine pour l’Hachette Bouqin appartenant au groupe Lagardère, a finalisé l’acquisition de l’éditeur américain indépendant Workman Publishing, spécialiste des ouvrages jeunesse et vie pratique.

Total et Stellantis: le constructeur automobile allemand Mercedes-Benz a annoncé qu’il allait prendre 33% du capital pour l’Automotive Cells Company (ACC), coentreprise de TotalEnergies et Stellantis pour la fabrication de batteries.

jvi/ico/ngu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *