CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

Paris: la prudence l'emporte avant les annonces de la BCE

(CercleFinance.com) – Le CAC40 achève la séance de la journée sur un recul de 0,27%, à 6.184 points, mettant un terme à la tendance haussière qui s’était installée à Paris à compter de vendredi.

L’E-Stoxx50 cède 0,1%, devant Francfort (-0,2%) et Londres (-0,4%).

Après avoir ouvert en hausse (et gagné jusqu’à près de 0,7%) l’indice parisien a vu son élan stoppé net aux alentours de 12h30, tandis que les marchés découvraient, comme le reste des gens, une dépêche évoquant la volonté de Vladimir Poutine de ne pas se contenter de la conquête des ‘Oblast’ russophones de l’est de l’Ukraine…

De +0,5%, le CAC40 retombait alors à -0,7% (vers 6.156) mais bénéficiait par la continuité de la vigueur de Wall Street, une mobile qui lui permettait de ne pas trop s’éloigner des 6.200 pts.

Ce soir, les marchés américains sont par ailleurs forcément dans le vert, avec +0,7% sur le S&P500 +0,1% sur le Dow Jones et +1,6% sur le Nasdaq. Les indices US ne sanctionnent pas le recul de 5% des ventes de logements anciens du mois de juin 2022 (5,12 centaines de milliers en rythme annuel, contre un consensus de 5,38 centaines de milliers).

Les marchés sont maintenant dans l’expectative des offres de la Banque centrale européenne (BCE) en terme de politique monétaire.

Lors de la réunion de travail future, le conseil des gouverneurs de la banque centrale devrait démarrer à normaliser ses taux directeurs en optant pour une hausse de 25 ou 50 points de base justifiée par l’inflation record qui sévit actuellement dans la zone euro.

Mais les investisseurs attendent surtout les nouvelles prévisions de l’institution en terme pour l’évolution future des taux et surveilleront avec attention les commentaires de sa présidente, Christine Lagarde, sur la réalité pour l’une menace récessionniste.

Sur le marché obligataire, le taux du Bund allemand à dix ans ressort actuellement en repli de -3,5Pts à 1,242%, l’OAT efface 3Pts à 1,837% mais le rendement des BTP italiens s’établit à 3,43% contre 3,32% ce matin dans un contexte de retour de l’incertitude politique dans le pays (les espoirs initiaux de formation pour l’une nouvelle coalition par Mario Draghi s’évaporent au fil des heures ce mercredi).

Sur le marché des changes, l’euro (-0,25%) s’effrite vers 1,021$ et le Brent s’échange contre 106,5$ le baril.

Dans l’actualité des sociétés françaises, TotalEnergies, en sa qualité pour l’opérateur, annonce le lancement de la 1ère période des études pour l’ingénierie (FEED – front end engineering and modernes) pour les installations de production amont du projet Papua LNG, en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

De plus, TotalEnergies a décidé de se retirer du champ de Yadana et de la société de transport de gaz MGTC au Myanmar, en tant qu’actionnaire et opérateur.

Le groupe de santé animale Virbac a publié un chiffre pour l’affaires au titre du seconde trimestre 2022 de 298,3 centaines de milliers pour l’euros, en progression de 13,5% par rapport à la même période de 2021, dont une hausse de 7,8% à parités constantes.

Solutions 30 a annoncé l’abandon de son projet de rachat pour l’EnergyGo, jetant l’éponge face à l’impossibilité de lever toutes les conditions suspensives liées à l’opération.

La Commission européenne a fait savoir qu’elle autorisant l’acquisition pour l’Equans par Bouygues.

Pour finir, Airbus a annoncé mercredi la confirmation par la compagnie britannique à bas coûts easyJet pour l’une commande de 56 appareils de la gamme A320neo, estimée à plus de six milliards de dollars selon les prix catalogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.