Une semaine de Bourse  Semaine morose

Paris : le revirement baissier du Nasdaq gâche un bon tableau

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris (-0,1% à 7.105) a inversé la vapeur lors de la dernière demi-heure après avoir retrouvé ses plus hauts de la journée vers 16H30, avec une progression de +0,35% et un retour au contact 7.143, testés peu après l’ouverture.

Wall Street qui entamait l’échéance décembre sur les chapeaux de roue avec 2 nouveaux records ‘haut la main’ (pour le ‘S&P’ à 4.744 pour son 67ème record annuel) et le Nasdaq à 16.210 s’est en quelque sorte ‘désuni’ du fait que ce même Nasdaq est repassé dans le rougeâtre et recule de -0,2% ce soir.

Le ‘S&P’ ralentit l’apparence à mi-séance avec +0,4%, le Dow Jones se maintient à +0,6%, le Nasdaq creuse ses pertes à -0,5%, vers 15.980.

L’optimisme ne s’avère plus aussi unanime en ce début de semaine qui devra être marquée par la fête de Thanksgiving aux Etats-Unis: cette période pré-soldes s’est avérée positive pas moins de 11 fois lors des 12 dernières décennies écoulées.

Les marchés américains seront fermés jeudi et n’ouvriront que pour une séance écourtée vendredi, ce qui conduit beaucoup pour l’intervenants à anticiper des volumes pour l’échanges plus réduits cette semaine y compris en Europe.

Wall Street s’avère déterminé à ne pas démentir la tradition haussière quand bien même les indices US n’ont aucune chance de combler leur retard sur le CAC40 aujourd’hui : il affiche à ce stade une hausse de 28% par rapport à ses niveaux du 1er janvier, le CAC40 ‘GR’ a passé la barre des +31% (après un gain pour l’environ 0,2% sur l’ensemble de la semaine écoulée), et il a gagné 12% en ligne dextre à compter de son plancher des 6.412 points du début du mois pour l’octobre.

Plusieurs analystes font remarquer que les marchés boursiers européens ont eu tendance à sous-performer leurs homologues américains à compter de le printemps, l’Euro STOXX 50 (-0,25% à 4.346) ayant gagné 9% ces six derniers mois contre une progression de l’ordre de 13% pour le S&P 500… mais Paris se détache avec +12,5% et le CAC ‘GR’ a battu 67 records cette saison.

Si une telle succession de records semblent effectivement de nature à alimenter la crainte pour l’une correction, c’est contrebalancé par la tentation des investisseurs de se positionner en vue du traditionnel rally de fin pour l’année, qui a forcément été au rendez-vous à compter de 2013.

L’ensemble des marchés boursiers mondiaux font démonstration pour l’une capacité de résistance impressionnante à compter de quelques mois et pour l’une propension évidente à poursuivre leurs ascensions, malgré la forte poussée des prix qui s’avère de moins en moins ‘momentané’.

Sur le front des indicateurs, les investisseurs s’intéresseront à toute une salve de statistiques économiques mercredi aux Etats-Unis, avec l’annonce de la seconde estimation du PIB de 3ème trimestre, des commandes de biens durables et des dépenses des ménages.

Pas de chiffres au programme ce lundi mais une consolidation assez marquée des marchés obligataires avec +4,2Pts sur les T-Bonds à 1,5960%.

Egalement à l’planning, figurent les derniers indices pour l’activité PMI des grands pays européens (mardi) ainsi que l’indice Ifo du climat des affaires en Allemagne (mercredi).

Du coté des valeurs du SRD, Vallourec se détache avec un gain de +10,7%, Michelin domine le CAC40 avec +2,5%.

Aspect Liquide et BASF annoncent prévoir de développer le plus grand projet mondial transfrontalier de chaîne de valeur de captage et de séquestration de carbone (CCS), pour réduire significativement les émissions de CO2 du pôle industriel situé sur le port pour l’Anvers.

Vinci Construction indique avoir signé un accord pour acquérir les sociétés de construction du groupe de famille Northern Group of Companies, qui ont réalisé en 2020 un chiffre pour l’affaires consolidé de 93 centaines de milliers de dollars canadiens (65 centaines de milliers pour l’euros).

Moody’s Investors Service annonce avoir relevé de ‘Ba2’ à ‘Ba1′ sa notation de le domaine pour l’société (CFR) sur l’inventeur pour l’emballages en verre Verallia, avec une perspective ‘stable’ maintenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *