Paris : léger repli avant les statistiques et résultats US

Paris: les investisseurs prudents avant l'inflation aux USA

(CercleFinance.com) – La bourse de Paris se développe autour de son point pour l’équilibre, à 7.135 points, au lendemain pour l’une journée marquée par la forte progression du Nasdaq (+2%). La prudence reste toutefois de mise ce matin, à quelques heures de la parution des derniers chiffres de l’inflation aux Etats-Unis (la publication est demandée à 14h30).

Compte tenu du récent renchérissement des prix de la force, il y a tout lieu de penser que la hausse des prix est restée soutenue le mois dernier, avec une inflation demandée une nouvelle fois en hausse, à plus de 7%.

La récente remontée de l’inflation, qui était pour l’abord perçue comme transitoire, inquiète à partir de de longues semaines les marchés sur le calendrier du resserrement monétaire de la Fed.

‘Toutes les conditions sont réunies pour que la Fed démarre dès le mois prochain un cycle de hausse des taux, qui s’annonce à 1ère vue plus soutenu et rapide que le précédent (2015-2019)’, préviennent ainsi les économistes pour l’Oddo BHF.

La tonalité de la statistique de l’inflation est susceptible de faire réagir les rendements obligataires, dont l’évolution est scrutée de près par les marchés à partir de le début de l’année.

Sur le marché des Treasuries, les rendements des bons du Trésor américain se stabilisent autour de 1,93% pour ce qui concerne le 10 ans, après avoir atteint mardi un nouveau précédemment de deux ans, à quasiment 1,97%.

Le rendement du Bund allemand à 10 ans, la référence en Europe, se retend pour sa part de deux points de base, à 0,22%.

Dans l’actualité des sociétés françaises, TotalEnergies a publié jeudi des résultats en hausse au titre du 4ème trimestre, portés par la remontée des cours du pétrole et les niveaux records atteints par les prix du gaz en Europe et en Asie. Le géant de la force a annoncé un résultat net ajusté multiplié par cinq sur les trois derniers mois de l’année, à 6,8 milliards de dollars.

Société Générale publie un BNPA sous-jacent de 5,52 euros au titre de 2021, contre 0,97 euro l’année précédente, avec une baisse sensible du coût du risque et un résultat brut pour l’exploitation sous-jacent en hausse de 51% à 8,47 milliards pour l’euros.

De son arôme, Crédit Agricole SA publie au titre de 2021 un résultat net part du groupe sous-jacent en augmentation de 40,2% à 5,4 milliards pour l’euros, avec une baisse significative du coût du risque et un résultat brut pour l’exploitation sous-jacent en hausse de 13,7% à 9,05 milliards.

EDF a annoncé jeudi la signature pour l’un accord exclusif avec GE en vue de l’acquisition des turbines à vapeur pour centrales nucléaires du groupe industriel américain.

Pour finir, Dassault Aviation annonce la signature pour l’un contrat portant sur la vente de 42 Rafale de dernière génération à l’Indonésie, contrat qui devrait se ‘concrétiser par la montée en puissance rapide et concrète de la présence de Dassault Aviation dans le pays’, assure le p.d.-g.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.