Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Paris: réduit ses pertes et préserve les 7.000 pts

(CercleFinance.com) – La bourse de Paris réduit nettement ses pertes, de -1,5% vers 6.992 à -0,9% vers 7.035pts, ce qui ménage un gain de +1% sur la semaine.

Le CAC40 tient bon au lendemain pour l’une journée marquée par la forte baisse des indices new-yorkais, le Dow Jones cédant 1,5 %, le S&P500 lâchant 1,8 % mais le Nasdaq reculait de 2 %.

Les marchés restent sur la défensive au lendemain de la parution des chiffres de l’inflation US: le ‘ CPI ‘ ressort en effet à +7,5%, une hausse des prix inédite à partir de 1982.

‘Nous continuons à surveiller les valorisations et les opportunités sur les actions compte tenu des récents changements dans les perspectives pour l’inflation de la Fed et de l’impact que cela aura sur les différentes actions et secteurs de notre portefeuille’, explique David Levine, gérant chez Neuberger Berman.

‘Nous pensons que l’expansion inflationniste va se poursuivre; toutefois, elle sera volatile, son ampleur dépendant en fin de compte de l’agressivité de la Fed face à la hausse de l’inflation’, précise le professionnel.

James Bullard (FED de St Louis) s’était prononcé jeudi soir en faveur pour l’une hausse de 50Pts dès le mois de mars et pour des taux à 1,00% dès juillet.

En Allemagne, l’inflation reste aussi un authentique sujet : la hausse des prix s’est établie à +4,9% pour le mois de janvier 2021, selon l’office fédéral de la statistique, un taux annualisé toutefois en repli de 0,4 point par rapport à celui du mois précédent… mais énormément éloigné de l’objectif prioritaire des 2% de la Bundesbank.

Sur le marché des taux, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans se détend un peu et s’établit à 1,998% après son incursion au-delà du seuil psychologique des 2% (2,036% au un peu avant et 2,029% en clôture), du jamais vu à partir de août 2019.

Aux États-Unis, les collaborateurs de marché surveilleront, cet après-midi, l’indice de confiance des consommateurs compilé par l’Université du Michigan.

Dans l’actualité des sociétés hexagonales, TF1 publie un résultat net part du groupe plus que quadruplé (+307,4%) à 225,3 centaines de milliers pour l’euros au titre de 2021, avec une marge opérationnelle courante améliorée de cinq points à 14,1% pour un chiffre pour l’affaires en croissance de 16,6% à 2,43 milliards.

De son arôme, le distributeur de matériel électrique Rexel dévoile un résultat net récurrent en hausse de 107% à 575 centaines de milliers pour l’euros pour 2021, avec une marge pour l’EBITA ajusté en hausse de 196 points de base à 6,2% et un taux de conversion du FCF de 65,7%.

Ipsen publie au titre de 2021 un BPA des activités en augmentation de 24,5% à 9,09 euros et une marge opérationnelle des activités améliorée de 3,2 points à 35,2%, pour un chiffre pour l’affaires en croissance de 10,7% à 2,87 milliards (+12,3% à taux de changes constants).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.