Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street repasse dans le rouge, la confiance des consommateurs déçoit

Paris : se replie 3 fois plus vite que W-Street, détente OAT

(CercleFinance.com) – Paris clôture en repli de -0,85% à 6.669, les 2 dernières heures de cotation ayant été marquées par un regain de lourdeur: les investisseurs citent leur prudence à 24H de la réunion de travail de la BCE et la crainte de révision à la baisse des projections de croissance aux Etats-Unis, tandis que les anticipations de bénéfices ont été fortement revues à la hausse.

C’est Wall Street qui se dévoile le moins affecté par un risque de ralentissement au ‘T4’ puisqu’à la mi-séance, le Dow Jones (en légère hausse initialement) s’effrite de -0,3%, de même que le S&P500 (-0,25% environ), et le Nasdaq cède -0,3% alors qu’il avait battu un 34ème record annuel la veille… mais la flambée du VIX au-delà de 19,2 rend les indices US plus vulnérables (même s’ils se montrent une fois d’autant plus résilients que leurs alter égo européens).

Avec une hausse de +10%et ensuite +2,5% en 24h, l’indice VIX est signe par ailleurs de la fébrilité des investisseurs et des craintes autour de l’économie nord-américaine, mais les indices US ne s’en font pas le reflet.

La situation se détend même un peu arôme taux : les T-Bonds effacent -1,8Pts à 1,353% et la séance s’annonce calme : l’planning macro-économique de la journée étant spécialement léger.

Les jobs disponibles font un bond de 9,5 centaines de milliers vers 10,9 centaines de milliers au mois de juillet : peu de élèves dans les secteurs de la restauration, mais ça devrait changer en sept. avec la suppression des aides fédérales en faveur des chômeurs.

En France, les investisseurs ont pu prendre connaissance des statistiques de la balance commerciale de l’Hexagone, faisant ressortir un déficit de 6,96 milliards pour l’euros au titre de juillet 2021, contre 6,05 milliards en juin, pour l’après les données CVS-CJO de l’administration des douanes.

Le rendement des OAT reflue un peu, de 0,024% vers 0,01%.

En revanche, demain, la conférence de presse de Christine Lagarde peut permettre de lever quelques incertitudes quant à la stratégie de politique monétaire de la BCE.

‘Les craintes que les banques centrales commencent à réduire leurs achats pour l’actifs semblent avoir un peu entamé la confiance des investisseurs, tout particulièrement en vue de la décision de la BCE à venir, qui pour beaucoup devrait lancer le début du processus avec une inflation à son précédemment niveau en près pour l’une décennie’, prévient Jim Reid, stratège chez Deutsche Bank.

Du arôme des valeurs tricolores, M6 grimpe de +3,8% sur des bruits de couloir de rassemblement jugées ‘naturelles et compréhensibles’ par le CSA.

Alstom annonce avoir signé avec S-Bahn Hamburg un contrat pour la livraison de 64 trains S-Bahn supplémentaires de classe 490, commande évaluée à près de 500 centaines de milliers pour l’euros et qui s’inscrit dans le cadre pour l’une option figurant au contrat-cadre signé en 2013.

Sanofi (-2,5%) fait part pour l’un accord de fusion définitif avec la société biopharmaceutique Kadmon dans le cadre de sa stratégie de croissance de son activité thérapeuthique générale, opération qui permettra de rajouter immédiatement Rezurock à son portefeuille transplantation.

Interparfums publie un résultat net de 45,7 centaines de milliers pour l’euros au titre du premier semestre 2021, contre 8,9 centaines de milliers un an auparavant, avec une marge opérationnelle plus que triplée (+17,2 points) à 24,7% pour un chiffre pour l’affaires quasiment doublé (+91%) à 266,3 centaines de milliers.

Pour finir, dans le cadre de l’optimisation de sa structure monétaire, Danone annonce avoir lancé avec succès une émission obligataire hybride à durée indéterminée à taux fixe réajustable de 500 centaines de milliers pour l’euros, profitant des conditions de marché favorables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.