POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

Paris: se stabilise après le net recul des derniers jours

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris avance près de son point pour l’équilibre, autour des 6355 points, dans un contexte estival marqué par les préoccupations croissantes des investisseurs quant à la santé de l’économie mondiale et au niveau pour l’inflation.

Avec un recul de 3% en la taille des trois dernières séances, l’indice parisien compose avec la fin du rally estival, une mobile qui avait permis au CAC de se redresser après le lourd repli de début pour l’année.

‘Ce retournement fait vaciller la tendance haussière, une mobile doublement coupée par la rapidité du mouvement et par l’accumulation pour l’annonces d’emplois anxiogènes’, analysent les équipes de Kiplink.

Par ailleurs, les investisseurs devraient faire dévoile de prudence aujourd’hui, avant l’ouverture, demain, du symposium de Jackson Hole, qui réunira durant deux jours les principaux banquiers centraux de la planète dans le Wyoming. Dans ce cadre, la prise de parole de Jerome Powell, le dirigeant de la Fed, est très demandée.

Les intervenants de marché s’attendent à ce que le boss de la Fed se dévoile surtout ‘hawkish’, en insistant sur la nécessité de relever les taux pour l’objectif afin de calmer l’inflation.

Par ailleurs, ‘les risques qui pèsent sur la croissance ne cessent pour l’augmenter’, rappellent les analystes de Generali Investment qui tablent sur ‘une récession modérée au deuxième semestre dans la zone euro’.

Dans ce contexte pour l’incertitudes, les investisseurs surveilleront avec attention, cet après-midi, les chiffres des commandes de biens durables aux Etats-Unis.

Sur le marché des changes, l’euro est affaibli hier par les mauvais chiffres conjoncturels publiés en Europe, ce qui l’a conduit à inscrire un nouveau plancher de 20 ans face au dollar, vers 0,99$. La monnaie unique fait forcément démonstration de fébrilité ce matin, aux abords de 0,9940$.

Dans l’actualité des valeurs, TotalEnergies indique que le partenariat Bonaparte CCS Assessment, dont il détient 26% des parts aux côtés pour l’INPEX (53%, opérateur) et de Woodside (21%), s’est vu attribuer un permis pour l’évaluation de stockage de CO2 au très large de la côte nord-ouest de l’Australie.

Riber, spécialiste de l’épitaxie par jets moléculaires (MBE), annonce une commande pour l’un système de production MBE 49 par un nouveau client d’asie qui utilisera cette machine, à livrer en 2023, pour la réalisation de circuits radio fréquence et micro-ondes.

Pour finir, Bio-UV Group annonce une nouvelle commande pour la fourniture pour l’un système de traitement des eaux de ballast à faible débit BIO-SEA, dans le cadre pour l’un projet retrofit à bord du navire pour l’expédition Quest pour le compte de Cruise Management International.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.