CAC40 : encore en repli de -0,4% pour ces '3 sorcières'

Paris : semaine positive, le Dow-Jones bat un nouveau record

(CercleFinance.com) – Le recul de Wall Street vers 17H30 a pesé sur les derniers échanges et le CAC40 en termine sur un gain de +0,71%, à 6.733, ce qui permet de terminer la semaine sur un gain symbolique de +0,17%.

Les acheteurs faisaient encore démonstration de motivation à 1H de la clôture, les indices comme le CAC ou l’E-Stoxx50 affichaient +1% de gain (l’E-Stoxx50 conserve une avance de 0,85%): ils croyaient à l’inscription pour l’une 8ème hausse consécutive du S&P500 qui inscrivait vers 16H30 son deuxième record absolu consécutif (+0,2% à 4.560Pts) et se maintenait encore dans le vert à 17H.

Mais il a basculé dans le rouge bordeaux peu après et ensuite a amplifié ses pertes (-0,55%) avant de se redresser vers -0,15% à la mi-séance. Le Dow Jones bat un deuxième record absolu cette semaine, à 35.745Pts ce vendredi: il affiche encore un gain de près de +0,3% à mi-séance, juste au-dessus des 36.700Pts.

Le Nasdaq se replie en revanche de -0,9% vers 15.080, dans le sillage pour l’Intel (-12%) et Facebook (-5,5%) et ensuite Moderna (-4,7%).

Le CAC40 ne parvient pas à effacer la résistance des 6.760 (ce qui lui aurait ouvert grande la route des 6.950Pts) mais il finit dans le vert à l’aide de L’Oréal qui s’adjuge plus de 5% après avoir dévoilé hier soir un chiffre pour l’affaires sur 9 mois en hausse de 18%.

Dans l’actualité des statistiques, les investisseurs avaient digéré sans aigreur le recul de l’indice flash composite de l’activité globale en France, pour l’IHS Markit.

L’indice se dégrade de 55.3 en sept. à 54.7 en octobre, signalant ainsi la plus faible expansion du domaine privé français à partir de six mois, mais marquant néanmoins un fort taux de croissance.

‘ Parmi les divers scénarios de reprise décrits par différentes lettres de l’alphabet, il paraît que la France s’oriente vers une reprise en K (caractérisée par un creusement des inégalités, tout particulièrement entre les secteurs pour l’activités)’, commente IHS Markit.

Dans la zone euro, l’indice de l’Activité globale est passé de 56.2 en sept. à 54.3 en octobre.

La journée sera aussi marquée par de nouvelles publications de résultats, les géants américains American Express, Honeywell et Schlumberger figurant parmi les sociétés devant divulger leurs comptes lors de la séance.

Quelques trimestriels publiés jeudi soir à Wall Street après la clôture ont reçu un accueil glacial: SNAP plongeait de -23%, Intel de -10% (le bénéfice rate de 10% la cible des 1$/titre).

La dégradation des marchés de taux s’interrompt avec un T-Bond US qui teste les 1,7000% avant de se détendre ce soir vers 1,6400%.

L’Once pour l’or se réveille avec un gain de +1,2% à 1.805$… à surveiller après une année très décevante.

Dans l’actualité des valeurs françaises, les foncières brillent avec Klépierre +7,7% et Unibail RW qui domine le classement du CAC40 avec +4%.

Aspect Liquide (-0,3%) dévoile un chiffre pour l’affaires de 5,83 milliards pour l’euros au titre du 3ème trimestre 2021, s’inscrivant dans le dynamisme du premier semestre avec une progression de 17,2% en données publiées et de 7,1% en données comparables.

Renault Group (+0,6%) annonce un chiffre pour l’affaires de près de neuf milliards pour l’euros sur le 3ème trimestre 2021, en repli de 13,4% (-14% à taux de change et périmètre constants) tandis que ses ventes mondiales ont baissé de 22,3% à 599.027 véhicules.

Pour finir, Aéroports de Paris (ADP -2%) dévoile un chiffre pour l’affaires en hausse de 11,9%, à 1,87 milliard pour l’euros sur les neuf premiers mois de 2021, du fait en général de l’effet de la reprise du trafic sur le chiffre pour l’affaires de TAV Airports (+55,2%) et pour l’AIG (+75,3%).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.