Paris : cède 0,2% dans un contexte particulier de 14 juillet

Paris : termine proche des 6700, légère hausse à Wall Street

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris termine la séance dans le vert ce lundi pour la 1ère séance du mois pour l’août, après la publication de nouvelles données concernant l’activité dans le domaine manufacturier. L’indice CAC 40 progresse à la clôture de 0,95% à 6675,90 points.

Wall Street a ouvert en hausse lundi matin après la publication pour l’indicateurs économiques contrastés, dont une mesure en l’occurence décevante de l’activité dans l’industrie manufacturière.

L’indice Dow Jones gagne 0,1% après avoir tenu un petit peu plus tôt un nouveau record à 35.192.1 mais le Nasdaq Composite prend 0,2%.

Les investisseurs ont pris connaissance, en début de séance, des indices PMI manufacturiers pour les majeures économies de la zone euro.

La reprise du domaine manufacturier de la zone euro s’est poursuivie en juillet, mais à un rythme au plus bas à partir de mars, au vu de l’indice PMI terminal IHS Markit qui s’est replié de 63,4 en juin à 62,8, niveau qui dépasse toutefois sa dernière estimation flash de 62,6.

L’indice PMI IHS Markit continue de signaler une forte amélioration de la conjoncture du domaine manufacturier français, mais, s’étant replié de 59 en juin à 58 en juillet, il a fléchi pour un seconde mois consécutif pour afficher son plus faible niveau à partir de février.

À partir de quelques semaines, les intervenants de marché surveillent de près les indicateurs économiques afin d’examiner les conséquences de la prolifération rapide du variant Delta dans plusieurs pays du Vieux Continent.

Jusqu’maintenant, les marchés pour l’actions européens ont réussi à surmonter leurs inquiétudes vis-à-vis de la propagation de cette nouvelle mutation du virus.

Si le gros de la période des résultats est dorénavant passé, de nombreuses sociétés ont anticipé de publier leurs comptes en cette période de creux estival.

Aux Etats-Unis, ce sont des groupes comme GM, Eli Lilly, KraftHeinz, Moderna ou ViacomCBS qui se plieront à l’exercice lors des séances qui viennent.

Ce matin, les géants français de l’compagnie d’assurances AXA et le groupe bancaire britannique HSBC ont fait état de solides chiffres, confirmant au passage la solidité de la période des résultats de seconde trimestre.

AXA publie au titre du premier semestre 2021 un résultat net en croissance de 191% à 4 milliards pour l’euros et un résultat opérationnel en augmentation de 101% à 3,64 milliards (+12% hors impact des sinistres en lien avec la Covid-19 un an auparavant). A 53,9 milliards pour l’euros, le chiffre pour l’affaires total augmente de 7%, en croissance dans toutes les lignes de métier du groupe.

Le Groupe Bolloré a enregistré un chiffre pour l’affaires de 12,8 MdsE au 1er semestre, soit une progression de 13 % à périmètre et taux de change constants. Le résultat net part du groupe ressort au final à 219 ME (+26%).

UBS a relevé lundi sa recommandation sur Scor de ‘vendre’ à ‘neutre’ avec un objectif de cours ramené de 25,4 à 24,2 euros. Dans une note de recherche, le courtier fait valoir que la performance boursière du réassureur français est la plus faible du domaine lors du mois écoulé et lors des trois derniers mois.

Credit Suisse relève ses estimations de bénéfice par action 2021-2023 pour l’environ 5% sur Schneider en raison de la solidité du seconde trimestre et de l’augmentation des prévisions. Il augmente son objectif de cours à 160 E (contre 155 E) et confirme son conseil à l’achat.

BofA a relevé lundi son objectif de cours sur BNP Paribas, qu’il fait passer de 69 à 70 euros, invoquant parmi d’autres choses l’exposition de la banque au retour de la croissance économique. Le bureau pour l’études – à l’achat sur le titre – précise que son nouvel objectif fait apparaître un potentiel haussier de quelque 44%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.