CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

POINT MARCHÉS-Le regain d'aversion au risque perdure (actualisé)

(Actualisé avec contrats à terme, clôture de Tokyo, ouverture du marché
obligataire en Europe)
* Nouveau repli en vue pour les indices européens
* Les rendements obligataires américains en hausse
* Le dollar au précédemment à partir de 1998 face au yen
* Les USA interdisent à Nvidia et AMD de vendre des puces de pointe à la
Chine

par Laetitia Volga
PARIS, 1er sept. (Reuters) – Les majeures Bourses européennes sont
attendues dans le rougeâtre jeudi à l’ouverture mais le dollar et les
rendements obligataires américains évoluent en baisse, les inquiétudes
concernant une remontée rapide des taux pour l’objectif aux Etats-Unis et en zone euro
continuant de décourager la prise de risque.
Les contrats à terme indiquent une baisse de 1,05% pour le CAC 40 parisien
.FCHI , de 0,79% pour le Dax à Francfort .GDAXI , de 0,73% pour le FTSE à
Londres .FTSE et de 1,02% pour l’EuroStoxx 50.
Le mois de sept. devrait donc s’ouvrir sur la tonalité qui a dominé
celui pour l’août, un mois qui s’est soldé par une perte de 5,3% pour le Stoxx 600 et
de 5% pour le marché parisien.
Les investisseurs s’attendent à une remontée importante des taux de la
Réserve fédérale et de la Banque centrale européenne ce mois-ci face à la
flambée de l’inflation.
L’indice des prix à la consommation en zone euro a atteint un nouveau record
le mois dernier, renforçant les spéculations sur une hausse de taux de trois
quarts de points de la BCE jeudi prochain.
Et selon le baromètre FedWatch de CME, les marchés anticipent à 75,1% la
probabilité pour l’un relèvement de 75 points de base du principal taux directeur de
la Fed ce mois-ci. FEDWATCH
« Il y a beaucoup pour l’incertitude sur la direction que vont prendre la
croissance et l’inflation (…). Une chose est certaine au minimum à court et moyen
terme: la Fed ne va pas retourner sur sa position en terme de politique
monétaire », a déclaré John Swarr, spécialiste des investissements chez Penn
Mutual Asset Management.
Les PMI définitifs de la zone euro animeront la matinée en Europe, en
attendant l’indice ISM manufacturier et les inscriptions hebdomadaires au
chômage aux Etats-Unis dans l’après-midi.

LES VALEURS A SUIVRE : nL8N30757A

A WALL STREET
La Bourse de New York a bouclé le mois pour l’août sur une 4ème baisse
de tous les jours consécutive mercredi avec les craintes concernant la Fed.
L’indice Dow Jones .DJI a cédé 0,88%, ou 280,44 points, à 31.510,43
points, le S&P-500 .SPX a perdu 31,16 points, soit 0,78%, à 3.955 points et le
Nasdaq Composite .IXIC a reculé de 66,93 points (-0,56%) à 11 816,20 points.
Sur le mois, le Dow a perdu 4,06%, le S&P-500 4,24% et le Nasdaq 4,64%. Il
s’agit de leur pire performance pour un mois pour l’août à partir de 2015.
S’ajoutant à la nervosité, les marchés se dirigent dorénavant vers une
période historiquement faible pour les actions.
« Le mois de sept. est habituellement le pire mois de l’année. Février et
sept. sont les seuls mois à afficher des baisses en moyenne (…) Cela
peut se révéler être une sorte de prophétie auto-réalisatrice », a déclaré
Sam Stovall, responsable de la stratégie des investissements chez CFRA.
HP HP.N a chuté de 7,68% après avoir annoncé des bénéfices trimestriel et
annuel décevants en raison du ralentissement des ventes de PC.
Snap SNAP.N a pris 8,69% après avoir annoncé la suppression de 20% des
effectifs, l’arrêt de plusieurs idées et une restructuration son activité
publicitaire, affectée par la forte inflation et la détérioration de l’économie.

Dans son sillage, Meta Platforms META.O et Pinterest PINS.N ont gagné
3,67% et 4,92% respectivement.
Dans les échanges hors séance, Nvidia NVDA.O reculait de 6,6% après avoir
annoncé que les autorités américaines lui ont demandé pour l’stopper pour l’exporter en
Chine deux puces informatiques de pointe (A100 et H100) destinées à
l’intelligence artificielle, pour réduire le risque qu’elles soient utilisées à
des fins militaires. Le groupe a enregistré 400 centaines de milliers de dollars de ventes en
Chine pour les puces concernées ce trimestre.
AMD AMD.O est aussi concerné par cette nouvelle mesure des Etats-Unis.
Les contrats à terme signalent un repli de 1,24% pour le Nasdaq, de 0,75%
pour le Standard & Poor’s-500 .SPX et de 0,51% pour le Dow Jones .DJI .

EN ASIE
A la Bourse de Tokyo, le Nikkei .N225 a fini en baisse de 1,53%, au plus
bas en un mois, pénalisé par le recul des valeurs liées aux puces dans le
sillage de Wall Street et des jobs de Nvidia.
Tokyo Electron 8035.T et Advantest 6857.T ont cédé 3,35% et 4%
respectivement.
En Chine continentale, l’indice CSI 300 .CSI300 baisse de 0,4% avec la
résurgence de l’épidémie de COVID-19 nL6N308059, la contraction surprise de
l’activité manufacturière en août nZUN005J34 et les difficultés persistantes
dans le domaine immobilier.

TAUX
La perspective pour l’une hausse des taux de la Fed de trois quarts de points en
sept. se traduit par une remontée continue des rendements des bons du Trésor
dans les échanges en Asie.
Celui à deux ans US2YT=RR , plus sensible à l’évolution de la politique de
taux, est monté jusqu’à 3,516%, du jamais vu à partir de 2007, avant de réduire
légèrement ses gains. Le rendement des Treasuries à dix ans US10YT=RR gagne
près de sept points de base à 3,2003%.
Dans les premiers échanges en Europe, le rendement du Bund allemand de même
échéance est stable 1,54

CHANGES
Le dollar a inscrit un précédemment de 24 ans face au yen, à 139,67 JPY= ,
avec la divergence entre les politiques monétaires de la banque centrale des
Etats-Unis et celle du Japon.
« Tant que les anticipations concernant le pic du taux des fonds fédéraux
continueront à augmenter et que la Banque du Japon ne bouge pas, le dollar-yen
sera en hausse », a déclaré Sean Callow, stratège chez Westpac.
Face à un panier de devises internationales, le billet vert prend 0,33%.
DXY
L’euro perd lui 0,46% à 1,0011 dollar EUR= .

PÉTROLE
Le pétrole baisse, le marché craignant de voir les nouvelles restrictions
sanitaires en Chine peser sur la demande tandis que la réalisation de l’Opep et
celle des Etats-Unis sont à leur précédemment niveau à partir de avril 2020.
Le Brent LCOc1 perd 0,81% à 94,87 dollars le baril et le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI) CLc1 0,9% à 88,74 dollars.

PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L’AGENDA DU 1ER SEPTEMBRE:
PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT
FR 07h50 Indice PMI S&P Global août 49,0 49,0*
manufacturier définitif
DE 07h55 Indice PMI S&P Global août 49,8 49,8*
manufacturier définitif
EZ 08h00 Indice PMI S&P Global août 49,7 49,7*
manufacturier définitif
GB 08h00 Indice PMI S&P Global août 46,0 46,0*
manufacturier définitif
EZ 09h00 Taux de chômage juillet 6,6% 6,6%
USA 12h30 Inscriptions au chômage semaine au 248.000 243.000
27 août
USA 14h00 Indice ISM manufacturier août 52,0 52,8
*1ère estimation

(Rédigé par Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)
((Rédaction de Paris; +33 1 49 49 50 00;))

((Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris et en Europe WATCH/LFR ))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.