CAC40 : limite la casse mais aligne une 3ème semaine de repli

POINT MARCHÉS-L'Europe finit dans le rouge, Omicron et la Fed pèsent

* En Europe, le CAC 40 perd 0,69% et le Stoxx 600 0,71%
* Wall Street dans le rougeâtre à mi-séance, les “techs” chutent
* 1ère journée de la réunion de travail de la Fed
* Le pétrole baisse, les rendements obligataires montent

par Claude Chendjou
PARIS, 14 décembre (Reuters) – Les Bourses européennes ont enchaîné mardi
une cinquième séance consécutive de baisse, mais Wall Street évoluait
aussi dans le rougeâtre à mi-parcours, les marchés pour l’actions étant pénalisés par
l’attente des décisions de plusieurs grandes banques centrales cette semaine et
un regain pour l’inquiétudes sur le variant Omicron du coronavirus.
À Paris, le CAC 40 .FCHI a accompli en repli de 0,69% à 6.895,31 points. Le
Footsie britannique .FTSE a abandonné 0,07% et le Dax allemand .GDAXI 1,08%.
L’indice EuroStoxx 50 .STOXX50E a fléchi de 0,74%, le FTSEurofirst 300
.FTEU3 de 0,66% et le Stoxx 600 .STOXX de 0,71%.
La Réserve fédérale étasunienne (Fed) doit débattre ce mardi et mercredi
pour l’une accélération de la réduction de ses achats de titres sur les marchés dans
un contexte pour l’inflation élevée, ce qui peut se traduire par un premier
relèvement de ses taux pour l’avantage l’an prochain à partir de le début de la crise
sanitaire.
Les décisions de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Banque
pour l’Angleterre (BoE) sont, elles, attendues jeudi et celle de la Banque du Japon
le vendredi.
Les marchés anticipent l’annonce par la BCE pour l’un arrêt en mars de son
programme pour l’achats pour l’obligations PEPP lancé en urgence en mars 2020 face à la
pandémie et une augmentation temporairement du volume pour l’achats du programme
“historique” APP.
Sur le plan sanitaire, la Grande-Bretagne se prépare à 4 semaines “très
compliquées”, tandis qu’aux Pays-Bas, les écoles pourraient fermer avec une
semaine pour l’avance pour les vacances de Noël. nL8N2SZ41B nL8N2SZ460
En Chine, dans la région du Zhejiang, l’un des principaux pôles industriels
du pays, plusieurs entreprises ont interrompu leurs activités à la demande des
autorités pour tenter de contrer une résurgence du COVID-19. nL8N2SZ20Y

VALEURS EN EUROPE
En Europe, le compartiment matières premières .SXPP , qui a avancé de
1,38%, à contre-courant de la tendance générale, est tiré par la hausse des
cours de l’aluminium. ArcelorMittal MT.AS , seconde plus forte hausse du Stoxx
600, a bondi de 8,1% après l’annonce pour l’un plan de rachat de dette.
Le domaine technologique .SX8P (-2,1%) a en revanche accusé le plus
important repli du Stoxx 600, dans le sillage du reflux des valeurs du numérique
à Wall Street, spécialement sensibles à une hausse des taux.
Arôme fusions et acquisitions, BT Group BT.L a perdu 4,2% à Londres.
L’homme pour l’affaires franco-israélien Patrick Drahi a annoncé avoir porté sa
participation dans l’opérateur télécoms à 18% tout en assurant ne pas avoir
l’volonté de lancer une offre sur le solde de sa cible. nL8N2SZ1BP
Le groupe suisse Vifor Pharma VIFN.S a grimpé de 12,6% après la
confirmation pour l’une offre pour l’achat de l’australien CSL CSL.AX qui le valorise un
peu plus de 10 milliards pour l’euros.
Dans le domaine bancaire, UniCredit CRDI.MI (+4,08%) a profité pour l’un
relèvement pour l’objectif de cours de la part de HBSC.
Le comparateur en ligne pour l’hébergements Trivago NV TVAGy.F (-8,1%) a fait
état pour l’un bond pour l’environ 35% des annulations de voyages à l’approche des bals
sur fond de pandémie. nL8N2SZ5DN
Ailleurs en Europe, la société norvégienne de robotique AutoStore Holdings
AUTO.OL a chuté de 13,3% après l’annonce pour l’une décision de justice favorable à
Ocado Group OCDO.L (+5,4%) portant sur des brevets.

A WALL STREET
Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones .DJI reculait de 0,31%, le
Standard & Poor’s 500 .SPX de 1,1% et le Nasdaq .IXIC de 1,8%, pénalisé
surtout par la publication des chiffres des prix à la réalisation aux
Etats-Unis, qui suggèrent une accélération de l’inflation.
Une heure avant l’ouverture de Wall Street, la publication de cette
statistique, qui a creusé les pertes des contrats à terme sur indices, a montré
que les prix à la réalisation aux Etats-Unis avaient continué pour l’augmenter en
novembre, de 0,8% sur un mois et de 9,6% en rythme annuel, le niveau le plus
élevé à partir de 2010. nL8N2SZ378
Sur le plan sectoriel, le compartiment technologique .SPLRCT (-2,22%)
se développe à contre-courant des valeurs financières .SPSY (+0,43%) dans la
perspective pour l’un relèvement des taux pour l’avantage l’an prochain, à l’issue du
“tapering”.
Meta Platforms FB.O , Microsoft MSFT.O , Tesla TSLA.O , Alphabet
GOOGL.O et Amazon AMZN.O abandonnent entre 1,6% et 4,1%.

LES INDICATEURS DU JOUR
La réalisation industrielle de la zone euro a augmenté comme anticipé en
octobre, de 1,1%, soutenue tout particulièrement par la hausse de la réalisation des biens
pour l’équipement et de consommation durables, montrent les données publiées mardi
par Eurostat. nL8N2SZ2KD
En Allemagne, l’institut pour l’études économiques Ifo a abaissé sa prévision de
croissance économique pour 2022, à 3,7%, en raison des goulets pour l’étranglement
qui continuent de perturber les chaînes pour l’approvisionnement et de la résurgence
de l’épidémie de COVID-19. nL8N2SZ256

CHANGES
Sur le marché des changes, l’indice dollar, qui mesure les fluctuations du
billet face à un panier de devises de référence, est volatil, dans l’attente des
décisions de la Fed. L’indice .DXY gagne 0,16% à la clôture des Bourses
européennes après avoir été orienté à la hausse en début de journée et ensuite en
légère baisse à mi-séance.
L’euro EUR= , en repli de 0,12, se traite à 1,1269 dollar.
Parmi les cryptomonnaies, le dogecoin DOGE=CCCL bondit de 20,6% après un
tweet pour l’Elon Musk, le directeur général de Tesla TSLA.O , annonçant que le
constructeur de voitures électriques allait le tester comme moyen de paiement.
nL8N2SZ45O

TAUX
Le rendement des bons du Trésor à dix ans US10YT=RR gagne 1,5 point de
base à 1,4377% après les chiffres des prix à la réalisation aux Etats-Unis, qui
montrent une hausse plus forte que anticipé, de nature à encourager la Fed à
relever ses taux.
Le taux du Bund allemand à dix ans DE10YT=RR et son équivalent français de
la même échéance FR10YT=RR ont fini sur la même tendance avec chacun un gain
pour l’environ deux points de base à -0,363% et -0,015%.

PÉTROLE
Le marché pétrolier est affecté par le rapport mensuel de l’Agence
internationale de la force (AIE) qui a abaissé de 100.000 barils par jour sa
prévision de demande mondiale de brut pour cette saison et 2022 au regard de la
situation sanitaire.
Le prix du baril de Brent fléchit de 1,33% à 73,4 dollars le baril LCOc1 ,
mais celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI)
abandonne 1,35% à 70,35 dollars CLc1 .

A SUIVRE MERCREDI : nL8N2SY4SD
Fin de la réunion de travail du FOMC de la Réserve fédérale étasunienne, communiqué de
politique monétaire à 19h00 GMT, conférence de presse à 19h30 GMT

(Certaines données peuvent accuser un léger décalage)

(Reportage Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.