Rebond pour les actions après une semaine dans le rouge

Rebond pour les actions après une semaine dans le rouge

Un écran électronique affichant les informations sur les actions du CAC 40 est vu dans la salle des marchés pour l’Euronext à La Défense

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Wall Street est demandée dans le vert et les Bourses européennes progressent à mi-séance lundi à la faveur pour l’achats à bon compte après les forts dégagements de la semaine terminée, bien que les inquiétudes sur la politique monétaire des grandes banques centrales sont loin pour l’être oubliées. Les contrats à terme signalent un gain de 0,2% pour le Dow Jones, de 0,23% pour le Standard & Poor’s-500 et de 0,32% pour le Nasdaq. À Paris, le CAC 40 gagne 0,6% à 6.491,25 à 12h11 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,52% et à Londres, le FTSE s’octroie 0,48%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,45%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,51% et le Stoxx 600 de 0,55%.

Ce dernier a perdu 3,28% la semaine dernière et le CAC 40 3,37%, leur pire performance hebdomadaire à compter de sept., en raison de la motivation répétée de la Réserve fédérale et la Banque centrale européenne, parmi d’autres choses, à lutter contre la hausse importante des prix à coup de hausses de taux.

« Les marchés se pourraient être bien passés pour l’une Christine Lagarde (la présidente de la BCE) ‘ultra-hawkish' », a déclaré Carlo Franchini, chez Banca Ifigest. « À l’exception de la Banque du Japon (BoJ) et sans doute de la Banque pour l’Angleterre, les autres banques centrales n’inspirent peu confiance », a-t-il ajouté.

Pour l’après plusieurs sources, le Japon peut revoir l’an prochain son objectif pour l’inflation pour plus de flexibilité, ce qui peut augurer pour l’un ajustement de la politique ultra-accommodante de la BoJ.

Elément positif pour le sentiment de marché et seul indicateur majeur de la journée, l’indice Ifo du climat des affaires en Allemagne est ressorti au-dessus des attentes à 88,6 après 86,4 en novembre tandis que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 87,4. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

VALEURS EN EUROPE

Le domaine européen de la force signe la plus forte progression (+2,18%) à l’aide de la hausse des cours pétroliers. TotalEnergie gagne 2,34%, en tête du CAC 40.

CHANGES/TAUX

Le dollar cède un peu de terrain face à un panier de grandes devises, en baisse de 0,11% et l’euro remonte à 1,0603 dollar.

Le yen avance de 0,23% face au billet vert à la continuité pour l’informations selon lesquelles Pékin envisage de réviser une déclaration de 2013 engageant la banque centrale japonaise à atteindre un objectif de 2% pour l’inflation le plus tôt possible.

Le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, gagne plus de trois points de base à 2,196%, près pour l’un pic de six semaines. Son équivalent américain prend près de 4 points à 3,5204%.

PÉTROLE

Le marché du pétrole est en hausse, l’optimisme concernant l’économie chinoise et la reprise de la demande du premier pays consommateur l’emportant sur les craintes liées au COVID-19 et à une récession mondiale.

Le Brent 0,71% à 79,6 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,57% à 74,71 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *