Regain de prudence en Europe avec les manifestations en Chine

Regain de prudence en Europe avec les manifestations en Chine

La Bourse de Londres

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes reculent légèrement en début de séance lundi, les investisseurs délaissant les actifs à risque avec les incertitudes pour l’économie ravivées par les protestations contre les restrictions sanitaires en Chine.

À Paris, le CAC 40 perd 0,53% à 6.677,20 points vers 08h40 GMT. À Londres, le FTSE 100 cède 0,5% et à Francfort, le Dax recule de 0,43%.

L’indice EuroStoxx 50 est en baisse de 0,38%, le FTSEurofirst 300 de 0,28% et le Stoxx 600 de 0,48%.

Ce dernier a signé vendredi sa sixième semaine consécutive de hausse avec l’espoir que la Réserve fédérale ralentisse bientôt le rythme de ses hausses de taux.

Mais le début de semaine se fait plus prudent tandis que les manifestations ce week-end dans plusieurs villes chinoises contre la politique de « 0 COVID » – une vague de désobéissance sans précédent à partir de l’accession au pouvoir de Xi Jinping en 2012 – ravivent les inquiétudes quant au bilan économique des restrictions dans la seconde économie mondiale.

« Le gouvernement peut bientôt devoir choisir entre davantage de restrictions ou davantage de foyers épidémiques. La situation existante fait peser un risque supplémentaire sur nos prévisions économiques pour le 4ème trimestre, qui demeurent inférieures au consensus », a déclaré Hui Shan, économiste chez Goldman Sachs.

L’indice CSI 300 a perdu 1,13% et le Hang Seng à Hong Kong 1,57%.

Le domaine européen de l’électricité abandonne 1,84% tandis que les cours du brut sont proches de leurs plus bas niveaux de l’année.

TotalEnergies cède 2,05% à Paris. Shell et BP perdent 1,48% et 1,99% respectivement en Bourse de Londres.

Airbus recule de 1,81% après des informations selon lesquelles l’avionneur européen peut reporter les livraisons de plusieurs appareils moyen courrier.

Casino avance de 6,82%, le groupe de distribution ayant annoncé le lancement de la cession pour l’une section de sa participation dans la chaîne de supermarchés brésilienne Assaí pour accélérer son désendettement.

Plus forte baisse du Stoxx 600, le distributeur allemand de produits chimiques Brenntag chute 8,94% après avoir annoncé avoir eu des discussions préliminaires avec Univar Solutions concernant un éventuel rachat du rival américain.

(Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *