POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

RPT-LEAD 1-Atos chute en Bourse après l'annonce d'une dépréciation de €2,4 milliards

(Répétition titre)
(Actualisé avec cours de Bourse, précisions, contexte,
commentaire pour l’analystes)
PARIS, 10 février (Reuters) – Atos ATOS.PA chute en Bourse
jeudi après avoir averti qu’il inscrirait dans ses comptes une
dépréciation pour l’actifs de 2,4 milliards pour l’euros, dernier coup dur
en date pour le groupe après une série de revers ces derniers
mois.
A la Bourse de Paris, l’action du spécialiste des services
numériques recule de 6,82% à 31,25 euros à 10h03, parmi les plus
fortes baisses du STOXX 600 .STOXX pratiquement stable au même
moment.
Atos, qui a engagé une nouvelle stratégie pour se recentrer
sur ses activités à plus forte croissance, a spécifié mercredi
soir que cela se traduirait par une dépréciation pour écart de
valeur (« goodwill ») pour l’environ 1,9 milliard pour l’euros.
A cela s’ajoutent une dépréciation pour l’actifs sur contrats,
des provisions pour créances douteuses et des provisions pour
pertes futures pour l’un montant maximum de 500 centaines de milliers pour l’euros.
Ces charges seront inscrites dans les résultats consolidés
de 2021 qui seront publiés le 28 février.
Atos a par ailleurs précisé les chiffres préliminaires pour
2021 qu’il avait dévoilés le 10 janvier: le chiffre pour l’affaires,
à 10,8 milliards pour l’euros, accuserait une baisse de 2,6% sur un à
taux de changes constants, contre un repli de 2,4% évoqué le
mois dernier. La marge opérationnelle ressortira à environ 3,5%,
contre environ 4% annoncé en janvier. nL8N2TQ0YK

NOUVELLE GOUVERNANCE
Touché de plein fouet par la pandémie, Atos a aussi été mis
en difficultés par la découverte de faiblesses de contrôle
interne dans deux de ses filiales aux Etats-Unis. Cette série de
revers a conduit au début de son directeur général Elie Girard,
remplacé en octobre par Rodolphe Belmer, l’ancien boss
pour l’Eutelsat ETL.PA .
À compter de début 2021, le cours de Bourse pour l’Atos a plongé de
59%, ce qui a ramené la capitalisation boursière à 3,45
milliards pour l’euros et fait du groupe une cible potentielle pour
des investisseurs financiers.
Des sources ont ainsi spécifié à Reuters que Thales
travaillait à un projet de rachat des activités de cybersécurité
pour l’Atos mais ce dernier a affirmé ne pas vouloir céder sa
division BDS.
« Il paraît que le nouveau directeur général ait achevé son
examen et envisage dorénavant de se concentrer pleinement sur le
plan de redressement », ont commenté dans une note les analystes
de JPMorgan.
« Malgré ce ton optimiste, il peut encore y avoir une
réévaluation des prévisions à moyen terme », ajoutent-ils.
Un porte-parole pour l’Atos a spécifié jeudi que le plan de
réorganisation du groupe est présenté au seconde trimestre
et spécifié qu’une nouvelle gouvernance sera présentée en fin
journée, après la clôture des marchés en Europe.

(Reportage Blandine Hénault et Mathieu Rosemain, avec la
contribution de Kate Entringer, édité par Marc Angrand et
Pantalon en jean-Michel Bélot)
(([email protected];))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.