Séance positive pour l'Europe boursière, record pour le CAC 40

Séance positive pour l'Europe boursière, record pour le CAC 40

LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN HAUSSE

PARIS (Reuters) – Les Bourses européennes ont accompli en hausse mardi avec un record pour le CAC 40 parisien, les investisseurs écartant les incertitudes liées au variant Omicron pour se focaliser sur les petites annonces positives.

L’indice CAC 40 a gagné 0,57% à 7.181,11 points, un un peu avant en clôture. L’indice phare de la Bourse de Paris est monté jusqu’à 7.187,76 en séance, ce qui représente un pic absolu.

A Francfort, le Dax a pris 0,81% mais la Bourse de Londres était fermée pour un jour férié.

L’indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,56%, le FTSEurofirst 300 de 0,61% et le Stoxx 600 de 0,62%.

L’optimisme l’a de nouveau emporté ce mardi sur les marchés pour l’actions dans des volumes pour l’échanges réduits en raison de l’absence de nombreux collaborateurs, tout particulièrement britanniques.

Les cas de COVID-19 continuent toutefois de se doubler dans le univers, incitant de nombreux pays à imposer de nouvelles mesures pour limiter la transmission du variant Omicron du coronavirus, spécialement contagieux.

Tandis que le gouvernement britannique ne prévoit pas de nouvelles restrictions pour l’maintenant la nouvelle année en Angleterre, le gouvernement français a annoncé, sans surprise, un renforcement des mesures mais qui écartent pour l’heure un couvre-feu et la fermeture des bars et restaurants.

Au chapitre des petites annonces positives, aux Etats-Unis cette fois, le Centre de contrôle et de prévention des maladies a réduit de moitié le temps pour l’isolement recommandé pour les personnes contaminées mais asymptomatiques.

VALEURS EN EUROPE

La quasi-totalité des secteurs de la cote européenne étaient dans le vert ce mardi et la hausse la plus marquée est revenu à celui des services aux collectivités. Son indice Stoxx a gagné 1,24%.

Veolia a pris 2,74%, en tête du CAC 40, devant Engie (+1,58%) et TechnipFMC (+1,12%).

TAUX Avec les craintes sur Omicron qui s’estompent, les rendements des emprunts pour l’Etat en Europe ont accompli en légère hausse: celui du Bund allemand à dix ans a fini à -0,239% après avoir atteint un pic pour l’un mois à -0,221%.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à deux ans recule après avoir atteint un un peu avant à partir de mars 2020, à 0,758%, face à la faible demande suscitée par une adjudication à deux ans.

CHANGES Sur le marché des devises, le dollar est stable contre un panier de monnaies de référence et l’euro recule de -0,12% sous 1,13 dollar.

Le yen se stabilise contre le billet vert après avoir atteint en séance un creux pour l’un mois, pénalisé par son statut de valeur refuge.

PÉTROLE

Le marché du pétrole monte à la faveur de perturbations de la réalisation en Equateur, en Libye et au Nigeria, et des anticipations de baisse des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis.

Le baril de Brent gagne 0,67% à 79,13 dollars et celui du brut léger américain (WTI), en hausse pour le cinquième jour pour l’affilée, prend 0,58% à 76,01 dollars.

(édité par Sophie Louet)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.