Une nouvelle séance prudente se profile en Europe

Une nouvelle séance prudente se profile en Europe

PRUDENCE ATTENDUE EN EUROPE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les majeures Bourses européennes sont attendues sans grand renouvellement vendredi à l’ouverture, la prudence restant de mise à l’orée du week-end.

Les premières indications disponible indiquent une hausse de 0,17% pour le CAC 40 parisien, de 0,26% pour le Dax à Francfort et en baisse de 0,07% pour le FTSE à Londres.

Les actions européennes ont fini jeudi en ordre dispersé mais sur de faibles écarts tandis que la guerre en Ukraine entrait dans son seconde mois et que les pays occidentaux s’engageaient à Bruxelles à améliorer leur aide à l’Ukraine tout en imposant de nouvelles sanctions contre la Russie.

Selon Mark Lehmann, analyste chez J.P. Morgan Securities, le marché entre dorénavant dans une période plus calme où les investisseurs vont tenter de digérer tout ce qui s’est passé en très peu de temps.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse jeudi, profitant des gains des fabricants de puces et des valeurs à forte croissance pour effectuer un nouveau rebond, en marge du recul des prix du pétrole.

L’indice Dow Jones a gagné 1,02% à 34.707,94 points, le S&P-500 a pris 1,43%, à 4.520,16 points et le Nasdaq Composite a avancé de 1,93% à 14.191,84 points.

Les contrats à terme préfigurent une séance stable pour terminer la semaine.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei a grappillé 0,14% enchaînait sa neuvième séances consécutives dans le vert. Sur la semaine, l’indice a pris 4,9%.

Les Bourses chinoises sont plombées par des inquiétudes sur la cotation des entreprises chinoises à Wall Street.

L’autorité nord-américaine chargée de superviser la comptabilité des sociétés cotées a déclaré jeudi qu’il n’était pas certain pour l’obtenir de Pékin les papiers pour l’audits requis par une nouvelle loi nord-américaine sur les entreprises étrangères.

L’indice CSI 300 des grandes capitalisations chinoises recule de 1,43% et le Hang Seng à Hong Kong de 2,48%.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans prend près de trois points de base à 2,3667%, après avoir cédé près de neuf points de base la veille.

CHANGES

Le dollar cède 0,26% face à un panier de devises internationales et l’euro remonte à 1,1021 dollar.

Le yen reprend 0,35% contre le dollar après avoir atteint un creux à partir de décembre 2015 en début de séance.

Malgré le rebond de la journée, la devise nippone perd plus de 2% pour le moment sur l’ensemble de la semaine, pénalisée par la flambée des prix de la force, qui fait grimper les coûts pour l’importation, et par la divergence croissante entre la politique monétaire du Japon et celle des Etats-Unis où la Réserve fédérale s’avère s’acheminer vers un biais devenu restrictif.

Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a réaffirmé vendredi qu’un yen faible est un avantage pour l’économie, balayant pour l’un revers de main la crainte que la dépréciation de la monnaie ne fasse plus de mal que de bien à ce pays faible en ressources et dépendant des importations.

PÉTROLE

Les cours pétroliers baissent légèrement, l’Union européenne s’étant abstenue pour l’imposer un embargo sur les hydrocarbures russes en raison de la dépendance de plusieurs pays aux énergies fossiles de Russie.

Le Brent abandonne 0,03% à 118,99 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,18% à 112,14 dollars.

(édité par XX)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.