Une semaine sur les marchés : le récap du 1er au 5 novembre

Une semaine sur les marchés : le récap du 1er au 5 novembre

(Crédits photo : Adobe Stock – )

Lundi 1er novembre

CAC 40 : +0,92% à 6 893,29 points

Le fait de la journée

Les résultats pour l’entreprises continuent de soutenir la cote parisienne qui s’approche de son record historique.

Valeur(s) de la journée

Les valeurs bancaires profitent pour l’une remontée des taux longs. BNP Paribas gagne 3,06% à 59,67 euros, Société Générale 2,06% à 29,43 euros et Crédit Agricole 1,21% à 13,20 euros.

Mardi 2 novembre

CAC 40 : +0,49% à 6 927,03 points

Le fait de la journée

Séance historique pour le CAC 40, qui clôture à 6 927,03 points, battant ainsi son record en clôture du 4 sept. 2000 (6 922,33 points).

Arôme indicateurs, les indices PMI manufacturiers se replient. L’indice français définitif a atteint son plus bas niveau à compter de janvier, à 53,6 en octobre, contre 55 en sept.. L’indice de la zone euro se replie lui à 58,3 en octobre, contre 58,6 en sept..

Valeur(s) de la journée

La baisse du prix des minerais de fer et pour l’aluminium pénalise ArcelorMittal (-3,76% à 28,79 euros) et Eramet (-3,72% à 69,85 euros). Cette baisse est en partie causée par la pénurie pour l’électricité qui sévit en Chine et qui pousse le gouvernement à limiter sa production pour l’acier afin de diminuer sa consommation avant l’hiver.

Mercredi 3 novembre

CAC 40 : +0,34% à 6 950,65 points

Le fait de la journée

Les records s’enchaînent à la Bourse de Paris, le CAC 40 marquant un nouveau un peu avant en clôture et en séance, à respectivement 6 950 et 6 955 points.

Les bons résultats pour l’entreprises, qu’ils soient américains ou européens, continuent pour l’alimenter la tendance. De même pour les résultats de l’enquête ADP, qui fait état de 571 000 conceptions pour l’emplois aux Etats-Unis en octobre, dépassant le consensus des économistes.

Valeur de la journée

Worldline continue de se redresser, en hausse de 4,60% à 52 euros. Jefferies a abaissé son objectif de cours, de 101 à 70 euros, mais a maintenu son opinion à « achat ». À compter de la publication de ses résultats du 3ème trimestre le 26 octobre 2021, le spécialiste des moyens de paiement a perdu 20% de sa capitalisation boursière. La chute est de 35% à compter de le début de l’année.

Jeudi 4 novembre

CAC 40 : +0,53% à 6 987,79 points

Le fait de la journée

L’indice CAC 40 poursuit son ascension, non loin des 7000 points.

Comme attendu par les marchés, la Fed a officialisé le début du tapering, réduisant ses achats pour l’actifs de 15 milliards de dollars par mois dès novembre. Le rythme du processus peut toutefois « être amené à changer en fonction des perspectives économiques », précise l’institution.

Valeur(s) de la journée

Veolia progresse de 4,24% à 30,21 euros. Le chiffre pour l’affaires du groupe de services aux collectivités s’est accru de 8,8% à près de 20,4 milliards pour l’euros au 3ème trimestre, mais son résultat net a atteint un niveau record, à 667 centaines de milliers pour l’euros.

Société Générale a fait part de résultats supérieurs aux attentes pour le 3ème trimestre, à l’aide de la hausse des revenus de ses activités de banque de financement et pour l’investissement ainsi qu’à la baisse des provisions pour créances douteuses liées à la pandémie. Le titre avance de 1,02% à 29,71 euros. 

Vendredi 5 novembre

CAC 40 : +0,76% à 7040,79 points

Le fait de la journée

Pour la 1ère fois de son évolution, l’indice CAC 40 a dépassé le seuil des 7.000 points. Il a accéléré sa progression après la publication des chiffres de l’emploi américain. Au mois pour l’octobre, l’économie us a créé 531.000 postes, contre 450.000 embauches anticipées par les analystes. Et ensuite last but not least arôme bonnes nouvelles dans l’après-midi, Pfizer annonce que son traitement antiviral contre le covid réduit de 89% le risque de formes graves.

Valeur de la journée

Les valeurs du luxe, poids lourds de la cote, dopent le CAC 40. Selon les analystes de Bryan Garnier, la mobile du domaine pour cette fin pour l’année devrait demeurer en ligne avec celle « visiblement rassurante » du 3ème trimestre, qui est portée par les deux principaux piliers de sa croissance, la Chine et les Etats-Unis. LVMH gagne 2,37% à 708,90 euros, Kéring 1,68% à 659,90 euros et Hermès 1,25% à 1 459 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.