Une semaine sur les marchés : le récap du 12 au 16 juillet

Une semaine sur les marchés : le recap du 2 au 6 mai

(Crédits photo : Adobe Stock – )

Lundi 2 mai


CAC 40 : -1,66% à 6425,61 points

Le fait de la journée

Faut-il croire l’adage “sell in may and go away (vends en mai et va t’en !)” ? En tout cas, le CAC 40 commence bien mal la semaine. Des statistiques décevantes sont en plus venues plomber un petit peu plus la séance à l’image des PMI chinois ou de l’ISM manufacturier américain pour avril : il s’est tenu à 55,4 le mois dernier, un plus bas à compter de quasiment deux ans, contre 57,1 en mars. Un niveau bien en dessous des attentes du consensus qui tournaient autour de 57,6. A spécifier aussi un flash krach sur les marchés européens dans la matinée qui est lié à l’exécution pour l’un ordre erroné…

Valeur en vue

Airbus a annoncé la confirmation pour l’une commande de 12 A350-1000, 20 A220 et 20 A321XLR par la compagnie australienne Qantas, un accord s’ajoutant à une commande existante pour 109 appareils de la sphère A320neo.

Mardi 3 mai


CAC 40 : +0,79% à 6476,18 points

Le fait de la journée

Le CAC 40 s’est relevé après la chute pour l’hier. On calcule toutefois un peu la dévoile sur le marché français dans l’attente de la décision de la Fed sur les taux qui tombe mercredi. Idem pour les marchés américains qui ont fini en hausse modérée : +0,2% pour le Dow Jones et le Nasdaq

Valeur en vue

Alstom est la locomotive du SBF 120. L’équipementier ferroviaire bénéficie pour l’un conseil à l’achat réaffirmé de Citi qui s’attend à ce que le groupe génère un cash-flow positif au deuxième semestre 2022 et lors des prochaines décennies.

Mercredi 4 mai


CAC 40 : -1,24% à 6395,68 points

Le fait de la journée

Beaucoup de nervosité sur cette séance à l’approche des conclusions de la Fed. Les investisseurs craignent une hausse de taux plus conséquente que anticipé.

Valeur en vue

Chute de tension sur le titre EDF. Le chiffre pour l’affaires du producteur pour l’électricité a bondi de 61% au premier trimestre pour atteindre 35,58 milliards pour l’euros, mais il s’est montré prudente quant à ses perspectives de bénéfice.

Jeudi 5 mai


CAC 40 : -0,43% à 6368,40 points

Le fait de la journée

Après avoir été orienté à la hausse rassuré par le discours du président de la Fed qui a annoncé un relèvement de taux aux normes aux attentes du marché, le CAC 40 a au final basculé dans le de couleur rouge dans le sillage de Wall Street.

La Bourse de New York a fini en parfaite baisse, ses trois grands indices perdant de 3,12% à 5%. Le Nasdaq a enregistré sa pire séance à compter de juin 2020, finissant à un plus bas à compter de novembre 2020. Le Dow Jones, pour sa part, a rencontré sa pire séance à compter de octobre 2020.

Valeur en vue

CGG dégringole (-18,69%) après l’annonce pour l’une baisse surprise de son chiffre pour l’affaires sur les trois premiers mois de l’année alors même que les prix du pétrole ont atteint ces dernières semaines des plus hauts à compter de 2008.


LIRE AUSSI :

La Fed relève les taux pour l’un demi-point et va débuter à réduire son bilan

Vendredi 7 mai


CAC 40 : -1,73% à 6258,36 points

Le fait de la journée

La Bourse de Paris reste dans le de couleur rouge au lendemain pour l’une séance compliquée à Wall Street et face aux perspectives économiques mondiales qui inquiètent devenu.

Valeur en vue

L’action de l’assureur Axa est en repli après la publication de son chiffre pour l’affaires trimestriel, en hausse mais en deçà des attentes des analystes, une différence que la direction explique par le “contexte incertain lié aux tensions géopolitiques”.


LG, SB ([email protected])

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.