Wall Street en baisse avec les craintes sur l'Ukraine

Wall Street en baisse avec les craintes sur l'Ukraine

WALL STREET FINIT EN BAISSE

par Bansari Mayur Kamdar et Noel Randewich

(Reuters) – La Bourse de New York a fini en parfaite baisse vendredi, terminant dans le rouge bordeaux pour une seconde séance consécutive, tandis que les investisseurs étaient préoccupées par les tensions croissantes autour de l’Ukraine et l’hypothèse pour l’une offensive russe imminente.

L’indice Dow Jones a cédé 1,43%, à 34.738,06 points.

Le S&P-500, plus très large, a perdu 1,90%, à 4.418,64 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son arôme de 2,78%, à 13.791,15 points.

Neuf des onze secteurs principaux du S&P-500 ont décliné, à l’image des nouveautés, en baisse de 3%. Porté par la flambée des prix du pétrole, le domaine de l’électricité a lui progressé de 2,8%.

Tandis que les investisseurs étaient déjà préoccupés par la hausse persistante de l’inflation et le relèvement des taux pour l’objectif, la tendance à la vente à Wall Street s’est amplifiée après que l’administration du président américain Joe Biden a prévenu que la Russie disposait maintenant de suffisamment de soldats pour lancer une offensive majeure contre l’Ukraine.

« Nous devons attendre de voir ce qu’il va se passer pendant le week-end et si les dirigeants internationaux peuvent calmer cela », a commenté Thomas Hayes, gestionnaire chez Great Hill Capital, à New York.

« Dans le cas contraire, les répercussions pourraient être importantes, et c’est ce qui inquiète les marchés », a-t-il déclaré.

Apple, Amazon, Nvidia et Microsoft ont tous achevé dans le rouge bordeaux, pesant lourdement sur le S&P-500.

Les principaux indices de Wall Street avaient déjà achevé dans le rouge bordeaux jeudi dans la foulée de la publication de données sur les prix à la consommation aux Etats-Unis en janvier.

(version française Pantalon en jean Terzian)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.