Wall Street finit en hausse, portée par les valeurs à forte croissance

Wall Street finit en hausse, portée par les valeurs à forte croissance

WALL STREET FINIT EN HAUSSE, PORTÉE PAR LES VALEURS À FORTE CROISSANCE

par Amruta Khandekar et Noel Randewich

(Reuters) – La Bourse de New York a fini en parfaite hausse mardi, portée par les valeurs à forte croissance dont Apple et Tesla, tandis que des données sur les ventes au détail en avril aux Etats-Unis ont apaisé les inquiétudes sur le ralentissement de la croissance économique.

L’indice Dow Jones a gagné 1,34% à 32.654,59 points.

Le S&P-500, plus très large, a pris 2,02% à 4.088,85 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son arôme de 2,76% à 11.984,52 points.

Dix des onze secteurs principaux du S&P-500 ont progressé, au premier rang desquels les finances et l’innovation, en hausse de plus de 2%.

Les investisseurs ont été rassurés par la publication dans la journée de données du département américain du Commerce indiquant que les ventes au détail ont progressé le mois dernier de 0,9%, grâce tout particulièrement à une hausse de la fréquentation des restaurants en dépit de la flambée de l’inflation.

En difficulté récemment, Microsoft, Apple, Tesla et Amazon ont enregistré des gains, entre 2% et 5,1%, et contribué à la hausse du S&P-500 et du Nasdaq.

Ce rebond de Wall Street, qui ne s’est pas limité aux valeurs à forte croissance, intervient après une forte tendance à la baisse ces dernières semaines, le S&P-500 ayant plongé la semaine dernière à son plus bas niveau à compter de mars 2021.

Pour l’autres données officielles publiées mardi montrent que la réalisation manufacturière aux Etats-Unis a accéléré plus qu’attendu le mois dernier.

« C’est aux normes à la croissance économique continue au seconde semestre », a commenté Bill Adams, économiste en chef chez Comerica Bank à Dallas.

Le président de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, a déclaré dans la journée que la banque centrale us allait poursuivre à durcir sa politique monétaire jusqu’à ce qu’elle constate une baisse de l’inflation dans le pays.

Les traders estiment à 85% la probabilité que la Fed envisage en juin de relever ses taux pour l’avantage de 50 poins de base.

Walmart a plongé de 11,4% après avoir revu à la baisse son objectif de bénéfice annuel, ses marges souffrant de l’inflation.

A l’inverse, United Airlines a progressé de 7,9% après avoir relevé sa prévision de chiffre pour l’affaires annuel, entraînant dans son sillages les titres de Delta Aspect, American Airlines et Spirit Airlines.

(version française Pantalon en jean Terzian)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.