Wall Street finit en ordre dispersé avec l'ombre d'Omicron

Wall Street finit en ordre dispersé avec l'ombre d'Omicron

WALL STREET FINIT EN ORDRE DISPERSÉ

(Reuters) – La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, seul le Dow Jones ayant enregistré une hausse mais le S&P-500 a décliné après avoir atteint un pic pendant la séance, tandis que les investisseurs surveillent les perturbations de voyages et fermetures de magasins provoquées par la propagation du variant Omicron du coronavirus.

L’indice Dow Jones a gagné 0,26%, ou 95,83 points, à 36.398,21 points.

Le S&P-500, plus très large, a perdu 4,84 points, soit 0,10%, à 4.786,35 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son arôme de 89,54 points (0,56%) à 15.781,72 points.

Plusieurs milliers de vols ont été annulés durant le week-end de Noël aux Etats-Unis, où le variant Omicron est rapidement devenu majoritaire et a provoqué une flambée des contaminations, spécialement à New York. Apple a annoncé la fermeture de ses boutiques dans la “Épaisse Pomme” du fait de la situation sanitaire.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont toutefois décidé lundi de réduire, à cinq jours contre dix auparavant, la durée pour l’isolement des Américains contaminés par le COVID-19 mais n’en présentant pas de symptômes.

Cette décision est intervenue après l’autorisation accordée la semaine dernière par le régulateur américain du médicament à l’utilisation en urgence de deux traitements par voie orale contre le COVID-19 développés par Pfizer et par Merck.

Elle a permis pour l’atténuer les craintes des investisseurs sur la situation sanitaire, tandis que les principaux indices de Wall Street restaient sur 4 journées consécutives dans le vert avant la séance de ce mardi.

“C’est une semaine raccourcie par les bals, donc les mouvements quotidiens devraient être accentués du fait de volumes plutôt faibles”, a commenté Sam Stovall, stratégiste en chef chez CFRA Research, à New York.

Parmi les onze secteurs principaux du S&P-500, sept ont progressé. Les avancées technologiques et les services de communication ont enregistré les baisses les plus importantes.

Arôme valeurs, Boeing a fini en hausse de 1,46% après que l’Indonésie a levé l’interdiction de vol du 737 MAX en vigueur à partir de trois ans et l’accident meurtrier pour l’un appareil de ce modèle.

(version française Pantalon en jean Terzian)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *