Wall Street finit en ordre dispersé, freinée par le rendement des bons du Trésor

Wall Street finit en ordre dispersé, freinée par le rendement des bons du Trésor

LA BOURSE DE NEW YORK TERMINE EN ORDRE DISPERSÉ

NEW YORK (Reuters) – La Bourse de New York a achevé jeudi en ordre dispersé après la publication de statistiques économiques qui ont fait hésiter les investisseurs à l’approche de la réunion de travail de la Réserve fédérale us (Fed).

L’indice Dow Jones a cédé 0,18%, ou 63,07 points, à 34.751,32 points.

Le S&P-500, plus très large, a perdu 6,95 points, soit -0,16%, à 4.473,75 points.

Seul le Nasdaq Composite a achevé en territoire positif, gagnant 20,4 points (0,13%) à 15.181,92 points.

La hausse du rendement des bons du Trésor américain sur le marché obligataire après une hausse inattendue des ventes au détail au mois pour l’août aux Etats-Unis a pesé sur la tendance en offrant aux investisseurs une option aux actions.

Selon les données du département du Commerce, les ventes au détail ont progressé de 0,7% le mois dernier après une baisse de 1,8% en juillet, tandis que les économistes s’attendaient à un recul de 0,8% pour l’un mois sur l’autre.

Ce chiffre a tempéré l’histoire pour l’un net ralentissement de la croissance au 3ème trimestre mais alimenté du même coup les anticipations pour l’un prochain resserrement monétaire de la Fed.

“On a atteint un point où le sentiment des investisseurs pèse davantage sur le marché qu’une bonne statistique ne le soutient”, a commenté Ross Mayfield, analyste en stratégie pour l’investissement chez Baird à Louisville, Kentucky.

“Malgré les interrogations sur la politique monétaire et les approvisionnements, la consommation se porte bien”, a-t-il souligné. “Le COVID peut dicter le de quelle façon et le où, mais il est compliquée pour l’empêcher les Américains de dépenser de l’argent quand ils en ont.”

Les bons chiffres des ventes en ligne dans le rapport du département du Commerce sur les ventes au détail ont en revanche profité à Amazon (+0,35%), qui a tiré derrière lui le Nasdaq.

Le recul des cours du pétrole a en revanche pesé sur le domaine de l’électricité, mais la hausse du dollar a affecté les exportateurs.

(Stephen Culp, version française Tangi Salaün)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *