Wall Street ouvre en hausse avec les "techs" et les banques

Wall Street ouvre en hausse avec les "techs" et les banques

WALL STREET OUVRE EN HAUSSE AVEC LES “TECHS” ET LES BANQUES

PARIS (Reuters) – La Bourse de New York a ouvert en hausse mardi à la faveur pour l’achats à bon compte sur les valeurs de croissance et les actions des banques après trois séances consécutives de baisse des indices reliée aux craintes sur l’inflation, la remontée des taux pour l’objectif et le ralentissement de la croissance mondiale.

Dans les premiers échanges, l’indice Dow Jones gagne 396,35 points, soit 1,23%, à 32.642,05 points et le Standard & Poor’s 500, plus très large, progresse de 1,37% à 4.046,08 points.

Le Nasdaq Composite prend 1,83%, soit 213,11 points, à 11.836,36.

Cet indice, riche en valeurs technologiques, et le S&P-500 ont perdu à compter de le début de l’année respectivement 26% et 16% en raison de l’impact de la guerre en Ukraine, des impressions des restrictions sanitaires en Chine face à la résurgence de l’épidémie de COVID-19 et de la remontée des taux pour l’objectif aux Etats-Unis.

Pour Sam Stovall, stratège investissements chez CFRA, le marché est néanmoins forcément sur une tendance baissière, le rebond de ce mardi étant essentiellement technique et reposant en partie, sans doute, sur l’espoir pour l’une décélération des prix à la consommation aux Etats-Unis dont les données pour le mois pour l’avril seront publiés mercredi.

“Les investisseurs, de ce point de vue, recherchent actuellement un catalyseur montrant que le pire est passé ou qu’il n’y a plus de crainte à l’horizon”, a-t-il annoncé.

Le président de la Réserve fédérale de New York, John Williams, a assuré mardi que l’objectif de la banque centrale us (Fed) de amener l’inflation vers les 2% sans faire dérailler l’économie était une tâche compliquée mais réalisable.

Aux valeurs, Apple, Meta Platforms, Amazon, Microsoft, Tesla et Nvidia, qui ont perdu ensemble plus de 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière à compter de le relèvement pour l’un demi-point des taux pour l’objectif de la Fed mercredi dernier, prennent mardi de 2,3% à 4,1%. L’indice des “techs” progresse de 2,4%.

Dans les banques, Morgan Stanley avance de 1,5% avec le rebond du domaine bancaire qui progresse de 1,2%.

Arôme résultats pour l’entreprises, l’exploitant des salles de 7 ème art AMC Entertainment s’octroie 7,2% à la faveur pour l’un chiffre pour l’affaires trimestriel meilleur que anticipé lié au succès des films à gros budgets comme “The Batman”.

À la baisse, Novavax plonge de 20,2% après l’annonce par le laboratoire de la livraison de seulement 31 centaines de milliers de doses de son vaccin contre le COVID-19 au premier trimestre sur les deux milliards qu’il prévoit pour l’écouler cette saison.

Au chapitre fusions-acquitions, Pfizer (+1,8%) a annoncé la reprise du fabricant de médicaments contre la migraine Biohaven Pharmaceutical (+70%) pour environ 11,6 milliards de dollars (10,9 milliards pour l’euros) en numéraire.

(Reportage Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.