POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

Analyse AOF clôture Wall Street – Retournement de situation en fin de séance grâce à Elon Musk

(AOF) – Les indices américains ont achevé dans le vert lundi, après avoir passé la majeure partie de la séance en baisse. La guerre en Ukraine, le confinement en Chine et la hausse annoncée pour mercredi du taux directeur de la Fed, représentant forcément une menace pour la croissance mondiale tandis que les pressions inflationnistes persistent, sont subitement passés au deuxième plan en fin de journée. La faute à Elon Musk qui cherche des investisseurs pour son rachat de Twitter. Ainsi le S&P 500 a gagné 0,57% à 4 155,38 points, et le Nasdaq, 1,63% à 12 536,02 points.

Le titre A de Berkshire Hathaway s’est effrité de 1,28% à 478 150 dollars. Si le résultat opérationnel de la société pour l’investissement de Warren Buffett est resté pratiquement stable ce trimestre, le célèbre investisseur s’est démené lors des trois derniers mois sur le front des acquisitions comme il ne l’avait pas fait à partir de des décennies. Il a investi environ 41 milliards de dollars de son pactole, qui s’élevait à 146,72 milliards de dollars en fin pour l’année dernière. Sa trésorerie est ainsi tombé à 106,26 milliards de dollars.


Les chiffres économiques de la journée

L’indice des directeurs pour l’achats (PMI) dans le domaine manufacturier tenu par S&P Global s’est élevé à 59,2 pour mois pour l’avril, en version définitive, contre une 1ère estimation de 59,8. Le mois précédent, il était de 58,8.

L’indice ISM manufacturier aux Etats-Unis est tombé à 55,4 au mois pour l’avril, alors qu’il était attendu à 57,6. Il avait été de 57,1 en mars.


Les valeurs à suivre aujourd’hui

Apple

La Commission a envoyé une communication de griefs à Apple. Elle craint que le groupe technologique américain n’ait illégalement faussé la concurrence sur le marché des portefeuilles mobiles sur les appareils Apple. À titre préliminaire, elle a constaté qu’Apple avait abusé de sa position dominante en restreignant l’accès à des éléments clés nécessaires au développement et au fonctionnement pour l’applications de paiement mobile, appelées portefeuilles mobiles.


Berkshire Hathaway

Berkshire Hathaway a dévoilé vendredi soir des résultats en forte baisse au premier trimestre. La société pour l’investissement de Warren Buffett a enregistré un profit net de 5,46 milliards de dollars, ou 3 702 dollars par action de classe A, contre un bénéfice net de 11,711 milliards de dollars, soit 7 638 dollars par action de classe A, un an plus tôt. Une règle comptable contraint la société à enregistrer les moins ou plus-values latentes sur son portefeuille de titres et de contrats dérivés.


Goldman Sachs

Goldman Sachs a divulguer dans un document légal être encore exposé à la Russie au niveau de 260 centaines de milliers de dollars à fin mars. Ce montant contient 56 centaines de milliers de dollars pour les dérivés de gré à gré (OTC) et 204 centaines de milliers de dollars liés aux dépôts et autres créances. La banque us, qui a forcément l’intension de abandonner la Russie, a par ailleurs précisé que l’impact financier direct global des contreparties, emprunteurs, émetteurs et instruments connexes ukrainiens et russes s’était traduit par une perte parfaite pour l’environ 300 centaines de milliers de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.