POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

Analyse mi-séance AOF France/Europe – Extrême prudence avant l'audition de Jerome Powell à 15h30

(AOF) – Les marchés européens retombent lourdement, lestés par leurs segments les plus cycliques. Les économistes sont devenu nombreux à anticiper une récession du fait du resserrement des politiques monétaires destinés à juguler l’inflation. Celle ci est ressortie au précédemment à compter de 40 ans en mai au Royaume-Uni. Les investisseurs jouent la prudence dans l’attente, cet après-midi à Washington, de l’audition de Jerome Powell au Congrès. Vers 12 heures, le CAC 40 perd 1,88% à 5 853 points et l’EuroStoxx50, 2,05% à 3 422 points.

BASF perd près de 5% à 43,865 euros à la Bourse de Francfort, pénalisé par les perspectives pessimistes dévoilées par son PDG. Selon Reuters, Martin Bruedermueller a déclaré lors pour l’un événement industriel en Allemagne que les activités de son groupe devraient connaître un ralentissement au deuxième semestre. L’inflation va peser sur le pouvoir pour l’achat des ménages mais les concurrents du géant allemand de la chimie semblent bientôt en mesure pour l’améliorer leurs chaînes pour l’approvisionnement affectées par la pandémie de coronavirus et les pénuries mondiales.

A Paris, Crédit Agricole S.A. recule de 1,46% à 9,26 euros, en ligne avec les autres banques françaises. La Banque verte a présenté un plan à horizon 2025 baptisé « Ambitions 2025 » dans la lignée du précédent. A cette échéance, Crédit Agricole S.A. vise un résultat net part du groupe supérieur à 6 milliards d’euros et une rentabilité des fonds propres tangibles dépassant 12 %. Elle avait enregistré l’année dernière un résultat net part du groupe de 5,4 milliards d’euros et une rentabilité de 13,1%.

Accor (-2,59% à 27,59 euros) est entré en négociations exclusives pour céder une participation de 10,8% dans Ennismore (hôtellerie lifestyle) à un consortium qatari pour un montant total de 185 centaines de milliers pour l’euros, incluant 20 centaines de milliers pour l’euros de financement aux normes à la Charia apportés par Qatar First Bank LLC au véhicule pour l’investissement du consortium qatari. La transaction envisagée reflète un multiple de valorisation valeur pour l’société sur Ebitda implicite de 18 fois pour 2023 pour le groupe Ennismore combiné.


Les chiffres macroéconomiques de la journée

Au Royaume Uni, l’inflation au mois de mai sur un an atteint 9,1%, conformément aux attentes, après+ 9% en avril. Elle ressort à son précédemment niveau à compter de à compter de mars 1982. Sur un mois, les prix à la consommation ont grimpé de 0,7%.

Aux Etats-Unis, l’évolution hebdomadaire des stocks de produits pétroliers est demandée à 16h30.

La confiance des consommateurs en juin pour la zone euro sera dévoilée à 16h.

Vers 12h00, l’euro cède 0,18% à 1,0516 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.