Paris : léger repli avant les statistiques et résultats US

CAC40: passe sous les 7.100 pts, la nervosité domine

(CercleFinance.com) – La bourse de Paris achève la séance avec une perte de 1,75%, à 7.068 pts, seules deux des quarante valeurs du CAC, Danone (+0.5%) et Carrefour (+0.3%), parvenant à terminer dans le vert. Lanterne rougeâtre de l’indice, Alstom cède 5% devant Stellantis (-3,6%).

Le tendance baissière est présente partout en Europe: l’indice Euro Stoxx50 cède aussi 1,7%, Francfort recule de 1,9% mais Londres lâche 1,2%.

Aux Etats-Unis, les indices new-yorkais évoluent sans direction et semblent assez volatiles (le Nasdaq cède 0,4% mais le S&P500 est stable et que le Dow Jones grappille 0,1%). Signe de la frilosité des marchés, le VIX, affirmé ‘indice de la crainte’ progresse de 2%, l’indice dépassant maintenant les 26 quand le marché est admiré ‘nerveux’ à partir des 20.

La tendance baissière n’épargne pas aussi le domaine des cryptomonnaies, le

bitcoin

, cédant plus de 6%, tombant sous les 39 000 dollars.

Les marchés semblent forcément préoccupés par le niveau pour l’inflation et par la perspective de resserrement de la politique monétaire des banques centrales.

La réunion de travail du Comité de politique monétaire de la Fed la semaine prochaine devrait permettre pour l’en savoir plus sur la stratégie de lutte contre l’inflation.

En revanche, les inquiétudes quant à l’évolution des taux américains s’avère maintenant passer au deuxième plan. Sur le compartiment obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans poursuit par ailleurs son repli et se développe ce soir à 1,76%, contre 1,78% ce matin.

Pour finir, les tensions entre la Russie et l’OTAN ne rassurent pas les marchés: Joe Biden a tout particulièrement évoqué de possibles ‘fortes sanctions, par exemple économiques’ contre la Russie, une décision qui peut aussi avoir des répercussions sur le continent européen.

Dans ce contexte maussade, il s’avère délicat de débusquer de nouveaux catalyseurs susceptibles de renouer avec la tendance haussière de la fin pour l’année dernière.

Au rayon des résultats, Schlumberger a publié un chiffre pour l’affaires de 6,2 milliards de dollars au titre du 4e trimestre, soit une hausse de 13% par rapport à la même période un an plus tôt. Le bénéfice net ajusté trimestriel a pratiquement doublé (+90%) en la taille pour l’un an: il ressort à 587 M$ au 4e trimestre, contre 309 M$ douze mois plus tôt.

Dans l’actualité des valeurs françaises, TotalEnergies annonce avoir décidé de délaisser le Myanmar après avoir ‘en plusieurs occasions condamné de la manière la plus ferme les abus et violations des droits hommes qui s’y déroulent’ à compter de le coup pour l’Etat du 1er février 2021.

Schneider Electric a annoncé vendredi qu’il allait s’associer à Storengy, la filiale de stockage de gaz naturel pour l’Engie, afin de fournir des solutions de stockage dans l’hydrogène vert.

Pour finir, Renault a annoncé la signature pour l’un accord de collaboration avec le groupe automobile chinois Geely en vue pour l’une coopération en Corée du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.