POINT MARCHÉS-Nouveau repli en Europe, les investisseurs fuient toujours le risque

Wall Street clôt une année faste en repli sur une note calme

La Bourse de New York a conclu 2021 en retrait sur une note calme vendredi, affichant sur l’ensemble de l’année des hausses de 18,7% pour le Dow Jones, 21,3% pour le Nasdaq et 27% pour le S&P 500, malgré la poursuite de la pandémie de Covid-19, avec les variants Delta et Omicron.

Selon des résultats définitifs à la clôture, dans un marché très limité, l’indice Dow Jones a cédé 0,16% à 36.338,30 points.

Le Nasdaq, à coloration technologique, a lâché 0,61% à 15.644,97 points et le S&P 500 0,26% à 4.766,18 points.

Sur l’année, le Dow Jones a grimpé en 2021 de 18,7% contre 7,2% en 2020.

Le Nasdaq, qui avait gonflé de 43% l’an dernier tandis que nombre pour l’entreprises de l’innovation ont profité des conditions de la pandémie, a avancé de 21,3% sur l’ensemble de 2021.

L’indice élargi S&P 500, battant 70 records cette saison, a progressé de 27% après +16% en 2020.

« Cela fait du bien de clôturer sur une note calme une année qui est, de façon surprenante, bonne pour les investisseurs mais très volatile en décembre », a commenté pour l’AFP Art Hogan de National Securities.

« Il y avait peu de participants au marché vendredi et les mouvements dans un sens ou dans l’autre ne sont pas surprenants », a mentionné l’analyste.

Les indices ont été dopés en 2021 par les progrès dans la lutte contre la pandémie et par des politiques monétaires généreuses.

« 2021 aura été une très bonne année. La progression du S&P 500 est la 11e plus forte à partir de la seconde guerre mondiale », a mentionné Sam Stovall, spécialiste des statistiques boursières et analyste à CFRA.

« Le marché a rencontré 70 records, c’est le plus fort score à partir de 1954 et 1955 où il y avait eu 77 sommets », a-t-il ajouté.

Les rendements sur les bons du Trésor sont restés stables vendredi à 1,51% contre 1,50% la veille pour les emprunts à 10 ans tandis que le marché obligataire a fermé plus tôt.

Les onze secteurs du S&P étaient partagés. Six se sont inscrits dans le vert avec les produits de consommation en tête (+0,71%) mais cinq étaient dans le de couleur rouge à débuter par les communications (-1,21%) dans un marché peu étoffé qui amplifiait les mouvements.

Tesla, subissant le contre-coup pour l’un rappel de 675.000 de ses véhicules pour des problèmes de coffres, a perdu 1,27% à 1.056,78 dollars. L’action du constructeur de voitures électriques est un des leaders du marché cette saison ayant grimpé de 40%.

Plusieurs grands noms de la tech ont fait l’objet de prises de profits tandis que les investisseurs continuent de surveiller l’évolution pour l’Omicron sur l’économie. Facebook (Meta) a lâché, -2,33%, Amazon 1,14%.

Le fabricant de vaccins Pfizer est monté de 1,11% à 59,05 dollars après l’aval pour l’une agence réglementaire britannique accordé à sa pilule anti-Covid, Paxlovid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.