POINT MARCHÉS-Petite hausse en vue à Wall Street, l'Europe hésite

Analyse AOF clôture France/Europe – Le CAC 40 gagne plus de 1% : la Chine rassure

(AOF) – Les marchés européens ont accompli en hausse; les investisseurs étant rassurés par la levée de certaines restrictions sanitaires à Shanghai. Les Bourses asiatiques ont ainsi montré la voie ce matin. Les majeures statistiques américaines n’ont par ailleurs pas apporté de mauvaises surprises. Les investisseurs attendent maintenant une intervention de Jerome Powell dans les semaines à venir dans la soirée. L’indice CAC 40 a terminé en progression de 1,30% à 6 430,19 points mais l’EuroStoxx50 a gagné 1,45% à 3 738,62 points.

En Europe, Daimler Truck a bondi de plus de 6% à 28,72 euros par action sur la place Francfort. Le constructeur allemand de poids lourds et de cars a relevé ses objectifs 2022 en raison de la forte demande et du relèvement de ses prix. La société, qui s’est introduite en Bourse fin 2021, vise maintenant un chiffre pour l’affaires compris dans une fourchette comprise entre 48 et 50 milliards pour l’euros, contre une précédente fourchette comprise entre 45,5 et 47,5 milliards pour l’euros. Parallèlement, Daimler Truck anticipe maintenant un Ebit annuel  » en ligne  » avec celui de 2021, contre  » en légère baisse  » auparavant.

A Paris, Engie profite à plein de la crise courante. L’énergéticien, qui achète, mais aussi vend, l’essentiel de son gaz sur le marché, a largement limité l’impact de la flambée des prix de l’électricité à l’aide de des contrats de couverture. Le groupe a aussi réduit son exposition directe au gaz russe. A cet égard, Engie a trouvé un accord avec son fournisseur russe Gazprom pour payer ses achats en respectant les sanctions européennes sans pour autant s’exposer à la volatilité de la devise russe, le Kremlin obligeant les sociétés à régler en roubles. A Paris, le titre a bondi de 5,33% à 12,25 euros.

Aramis Group a progressé de 1,69% à 5,70 euros sur la place de Paris, après avoir qualifié ses objectifs annuels. Pour son exercice qui s’achèvera fin sept. 2022, le spécialiste de la vente en ligne de voitures pour l’occasion vise forcément un chiffre pour l’affaires total de plus de 1,7 milliard pour l’euros, une croissance des volumes B2C vendus de véhicules reconditionnés supérieure à +45%, et un Ebitda ajusté positif.


Les chiffres macroéconomiques de la journée

En France, le taux de chômage baisse de 0,1 point au premier trimestre pour atteindre 7,3%, soit son niveau le plus bas à compter de 2008, après une baisse de 0,6 point le trimestre précédent. « La crise ukrainienne et la remontée des taux s’hasardent cependant de casser cette mobile », pense cependant Guillaume Moukala, économiste chez Asterès.

Le nombre de personnes ayant un emploi a augmenté de 0,5% dans la zone euro et de 0,4% dans l’Union européenne au premier trimestre 2022 par rapport au trimestre précédent, selon l’estimation publiée par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Au 4ème trimestre 2021, l’emploi avait augmenté de 0,4% dans la zone euro et dans l’UE.

Lors du premier trimestre 2022, le PIB corrigé des variations saisonnières a augmenté de 0,3% dans la zone euro et de 0,4% dans l’Union européenne par rapport au trimestre précédent, selon l’estimation publiée par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Le consensus anticipait un maintien de la 1ère estimation à +0,2% pour la zone euro. Au 4ème trimestre 2021, le PIB avait augmenté de 0,3% dans la zone euro et de 0,5% dans l’UE.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail au mois pour l’avril ont progressé de 0,9% conformément aux attentes après +1,4% en mars (chiffre révisé de +0,7%).

L’indice NAHB du marché immobilier américain est ressorti en mai à 69. Les économistes tablaient sur 75 après 77 en avril.

Aux Etats-Unis, les stocks des entreprises en mars ont progressé de 2% en mars. Le consensus tablait sur une hausse de 1,9% après +1,8% en avril (chiffre révisé de +1,5%).

Aux Etats-Unis, la réalisation industrielle en avril a progressé, sur un mois, de 1,1%. Les économistes tablaient sur +0,5% après +0,9% en mars. Sur un an, elle progresse de 6,4% après +5,36% en mars (chiffre révisé de +5,47%). Le taux pour l’utilisation des capacités de production a atteint en avril 79% contre un consensus de 78,6% après 78,3% en mars.

Vers 17h30, l’euro gagne 0,94% à 1,0535 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.