CAC40 : encore en repli de -0,4% pour ces '3 sorcières'

Analyse AOF clôture France/Europe – Le CAC 40 soutenu par Worldline et LVMH

(AOF) – Les marchés européens ont progressé, rassurés par les résultats de Microsoft et pour l’Alphabet. Les résultats des sociétés ont ainsi volé la vedette à la Fed qui devrait annoncer à 20 heures une hausse de 75 points de base de ses taux directeurs. Non pas que les publications de Microsoft et pour l’Alphabet aient été flamboyantes, mais les investisseurs craignaient des performances d’autant plus dégradées. A Paris, les publications pour l’Elior, pour l’Atos, de Worldline et de Nexans ont été plébiscitées. Le CAC 40 a gagné 0,75% à 6 257,94 points et l’EuroStoxx50 s’est adjugé 0,95% à 3 609,40 points.

En Europe, le fabricant pour l’articles de sport allemand Puma a reculé en Bourse de 4,76% à 63,56 euros. Il anticipe cependant dorénavant une croissance de ses ventes ajustées des impressions de change sur toute l’année pour l’environ 15%, contre au minimum 10% auparavant. Puma a réitéré ses prévisions concernant son résultat pour l’exploitation (Ebit) dans une fourchette de 600 à 700 centaines de milliers pour l’euros pour l’exercice 2022

A Paris, Worldline a volé la vedette à de prestigieux membres du CAC 40, dont LVMH et Danone, à la faveur pour l’une croissance interne beaucoup plus élevée que anticipé. Le titre du spécialiste des paiements est ainsi propulsé en tête du principal indice parisien, s’adjugeant 13,76% à 41,59 euros. Worldline a qualifié de belle manière son redressement, déjà visible dans les comptes en fin d’année dernière, après avoir rencontré une année 2022 compliquée, marquée par plusieurs publications décevantes.

L’action LVMH a gagné 1,73% à 636 euros au lendemain de la publication des résultats semestriels solides. Le résultat net part du groupe a augmenté de 23% à 6,532 milliards pour l’euros au premier semestre. Le résultat opérationnel courant du n° mondial du luxe a bondi de 34% à 10,235 milliards pour l’euros. La division Mode et Maroquinerie, qui est la plus conséquente du groupe, a enregistré un résultat opérationnel courant en progression de 33% à 5,66 milliards pour l’euros.


Les chiffres macroéconomiques de la journée

La décision de politique monétaire de la Fed est demandée à 20 heures.

Les promesses de ventes de logements en juin aux Etats-Unis chutent de – 8,6% contre -1,5% attendu et après + 0,4% en mai.

Les commandes de biens durables ont augmenté de 1,9% en juin aux Etats-Unis, contre -0,5% attendu et +0,8% en mai. Elles ont aussi progressé de 0,3% hors transports contre +0,2 % attendu et +0,5% en mai.

A la clôture, l’euro gagne 0,12% à 1,0131 dollar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.